Les assureurs ont la confiance des clients, mais la menace des banques croît rapidement

clients d'assureurs

Le cabinet Deloitte vient de publier les résultats de son premier baromètre intitulé « Les Français et leur assureur ». La principale conclusion est que les particuliers font majoritairement confiance à leurs assureurs. Toutefois, ces derniers ne doivent pas s’endormir sur leurs lauriers, car la concurrence des banques sur le secteur des dommages augmente.

Confiance et loyauté des clients des assureurs

L’enquête de Deloitte révèle que

78 % des 3 000 assurés de 25 ans et plus interrogés ont la certitude que leur assureur leur fournit une bonne couverture et les indemnisera correctement en cas de sinistre.

Cette confiance concerne aussi bien les compagnies indépendantes que les mutualistes et les bancassureurs. En comparaison, dans le secteur bancaire, ce taux n’est que de 65 %.

Important Ce n’est pas l’unique bonne nouvelle pour les assureurs. 79 % de leurs clients confirment leur satisfaction et ils sont presque aussi nombreux (77 %) à se dire disposés à le recommander.

De plus, malgré l’allègement de la démarche de résiliation et de remplacement d’un contrat d’assurance, la moitié des sondés affirment être couverts par le même établissement pour leur voiture et leur habitation depuis plus d’une décennie.

Important À peine 11 % des répondants ont l’intention d’en changer dans les six mois à venir.

Selon les experts du secteur,

Ces bonnes notes sont dues notamment à l’absence de relation entre les assureurs et leurs clients.

68 % des interrogés disent ne pas avoir eu de contact avec leur assureur principal durant les deux années précédant l’enquête. De plus, ils ne sont pas particulièrement attachés à leur conseiller, 66 % d’entre eux ne se déplaçant jamais ou rarement en agence.

Menace croissante des banques sur l’assurance dommages

Important Si les interactions des Français avec l’assureur sont limitées, c’est parce que la fréquence des sinistres l’est également, à 5 ans et 8 ans respectivement dans les domaines de l’habitation et de l’automobile.

En revanche, les ménages sont amenés à dialoguer souvent avec leur banque pour :

  • une demande de renseignement,
  • ses opérations au quotidien,
  • la souscription de produits et services divers.

Les banques profitent d’ailleurs de ce lien privilégié pour consolider leur position sur le marché de l’assurance dommages. Elles sont également très actives sur l’assurance de crédit. Cette diversification dans l’assurance leur permet de compenser le manque à gagner de leur activité de détail, pénalisée par la faiblesse des taux d’intérêt.

Face à cette menace croissante, les sociétés d’assurance et les groupes mutualistes doivent miser sur les données afin d’anticiper les besoins des assurés, suggèrent les auteurs de l’étude. Des partenariats avec les assurtechs peuvent leur permettre de proposer des services innovants, idéalement via des plateformes dédiées, facilitant la conquête de nouveaux clients.

Ces acteurs traditionnels doivent en outre profiter de la confiance que leur accordent leurs clients pour s’imposer.

Important En effet, 6 Français sur 10 ne sont disposés à faire confiance ni aux startups technologiques ni aux GAFA.

Pour 66 %, ils redoutent une gestion défaillante de leurs contrats, tandis que 71 % craignent une utilisation frauduleuse de leurs informations personnelles.

Archives

Le meilleur taux pour votre assurance de prêt
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Plus de 50% d’économies
sur votre assurance de prêt
je compare les offres
Assurance de prêt
Notre comparateur sélectionne l'assurance crédit immobilier la plus adaptée à votre profil et au meilleur tarif
Étude
gratuite et sans
engagement
COMPAREZ LES DEVIS D'ASSURANCE DE PRÊT GRATUITEMENT
Je compare les tarifs ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.