L’assurance emprunteur, principal frein à l’emprunt immobilier pour les retraités

Emprunt immobilier freiné par assurance emprunteur

Contrairement aux idées reçues, souscrire un crédit pour financer l’achat d’un logement ou investir dans l’immobilier locatif en étant retraité est possible. La principale difficulté réside dans l’obtention de l’indispensable assurance de prêt, généralement plus coûteuse et à l’échéance courte. Le recours à une couverture en délégation permet toutefois à la plupart des seniors de s’affranchir de ces freins.

Obtenir un prêt immobilier en étant jeune retraité, c’est possible !

Depuis quelques années, la part des retraités sur la population des emprunteurs immobiliers est en constante hausse. Mais ils sont encore plus nombreux à se lancer juste avant leur sortie de la vie active. En effet, des revenus supérieurs leur permettent d’augmenter les mensualités de remboursement, et ainsi, de réduire la durée de leur endettement.

Important L’objectif est de limiter le capital restant dû après le passage à la retraite, qui est synonyme de baisse des ressources de 25 % en moyenne d’après le Conseil d’orientation des retraites.

Pour répondre à cette contrainte, certaines banques proposent d’ailleurs des prêts à palier qui consistent à adapter la mensualité aux nouveaux moyens des emprunteurs après le départ à la retraite si celui-ci est synonyme de dégradation de diminution de leurs rentrées d’argent.

Ceux qui optent pour un crédit classique peuvent bénéficier de taux d’intérêt attractifs, car les seniors, qui possèdent un patrimoine et détiennent des placements (par exemple une assurance vie), représentent une clientèle intéressante pour les établissements bancaires.

J’assure mon prêt au meilleur prix

Contourner l’obstacle de l’assurance emprunteur pour accéder au crédit

En théorie, donc, seule la question de l’assurance emprunteur pose problème aux quinquagénaires ou sexagénaires désireux de réaliser un projet immobilier. Pour mémoire, cette couverture est exigée par toutes les banques afin de se protéger d’une défaillance du débiteur en cas :

  • de décès,
  • d’invalidité,
  • d’incapacité temporaire de travail,
  • de perte d’emploi.

Elle doit par conséquent avoir la même échéance que le prêt.

Important Avec la plupart des contrats de groupe des banques, l’assurance prend fin au 75e anniversaire du client, ce qui contraint ce dernier à souscrire un prêt sur 15 ans au maximum s’il a 60 ans.

Or, une durée d’emprunt courte implique un taux plus élevé.

Afin de contourner cet obstacle, les particuliers peuvent recourir à la délégation d’assurance, et choisir une formule qui peut les couvrir jusqu’à 90, voire 95 ans.

Cette alternative devrait également être plus économique, mais le gain potentiel varie notablement en fonction du profil de l’emprunteur, notamment son état de santé, mais aussi les garanties demandées. Un bilan de santé est d’ailleurs requis la plupart du temps, ce qui entraine des délais supplémentaires.

Pour cette raison, les professionnels du marché recommandent aux seniors désireux de prendre un prêt de commencer par la recherche d’une bonne assurance avant de déposer leur demande de financement.


J’emprunte
sur
15 ans
J’assure mon prêt au meilleur prix
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.