Les PME face aux enjeux du RGPD et de la sécurité informatique

PME face aux enjeux rgpd securite informatique

Alors que le RGPD est entré en vigueur en mai dernier, près de la moitié des PME françaises reconnaissent ne pas avoir renforcé leurs dispositifs de sécurité informatique. Pourtant, plus d’un quart d’entre elles ont subi une cyberattaque au cours de l’année écoulée. Cette situation montre l’inadéquation des compétences et moyens des petites entreprises au regard des nouveaux enjeux de l’économie digitale.

Des comportements imprudents face à des risques importants

Selon une étude IFOP pour Kaspersky Lab et Euler Hermes, malgré les obligations introduites par le RGPD, plus de 3 PME sur 4 en France n’ont pas effectué d’audit informatique cette année. Ce pourcentage grimpe à plus de 80 % dans le secteur des services, dont les acteurs collectent et manipulent pourtant les informations personnelles des particuliers.

Ces comportements imprudents sont d’autant plus inquiétants que les risques sont multiples pour des organisations devenues la cible privilégiée des hackers. Les menaces les plus redoutées par les PME sont les emails ou les sites Internet frauduleux, le piratage de données, les logiciels malveillants, le vol de matériel, ainsi que les fraudes et escroqueries. Et elles ne feront qu’augmenter avec les réseaux Wi-Fi non sécurisés, la généralisation du BYOD, etc.

Or, un seul incident peut générer des pertes colossales sur le chiffre d’affaires, mais aussi une éventuelle rançon. Ainsi, si pour plus de 60 % des victimes de cyberattaques en 2018, le coût a été inférieur à 10 000 euros, ce montant a quintuplé, voire décuplé, pour 14 % et 6 % respectivement des sondés.

Et cela, sans l’impact négatif sur les relations avec les clients et partenaires, et plus largement, sur la réputation de l’entreprise, notamment si des données sont divulguées. En cas d’interruption de l’activité, l’avenir même de l’entreprise est menacé.

Retard technologique, mais également humain

Paradoxalement, plus de trois quarts des répondants reconnaissent le caractère crucial de la cybersécurité et les avantages apportés par une protection optimale du système d’information de l’entreprise.

Au classement des technologies jugées comme potentiellement porteuses d’opportunités pour les deux ans à venir :

  • le Big data et l’analyse des données recueillent le plus grand nombre de voix (47 %),
  • devant la sécurité informatique (39 %), l’IA, l’automatisation et le Cloud Computing (cité chacun par près de 30 % des dirigeants consultés).

Moins de 20 % ont toutefois prévu un budget pour améliorer leur protection informatique. De même, sur le plan humain, le retard est notable. À peine la moitié forme ses équipes et moins de 10 % font appel à des prestataires extérieurs pour les aider à se mettre à niveau. Et alors qu’il est possible de souscrire une couverture contre ces risques, tout comme l’assurance de crédit, moins de la majorité pense à cette option.

Des efforts gouvernementaux pour une meilleure sensibilisation

Le gouvernement ne ménage pas ses efforts pour aider les 2 millions de petites et moyennes entreprises à se plier aux nouvelles contraintes réglementaires. Plus tôt cette année, la plateforme officielle de cybermalveillance a été mise en ligne dans le but de sensibiliser les publics vulnérables. Ensuite, en octobre dernier, le secrétaire d’État au numérique a communiqué un plan visant à partager les bonnes pratiques dans le domaine de la cybersécurité.

Des actions qui ne suffisent visiblement pas, puisque plus de la moitié des décisionnaires au sein des TPE et PME tricolores ignorent les actions de sensibilisation et de protection menées par les autorités et organisations officielles telles que la CNIL ou l’ANSSI.

Alors qu’au cours des douze mois, 10 000 plaintes ont été reçues par la CNIL, un chiffre en progression de 35 % sur un an, moins de 10 % des sondés disent redouter une amende, preuve de la méconnaissance par les PME des obligations introduites par le RGPD.

Archives

Le meilleur taux pour votre assurance de prêt
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Plus de 50% d’économies
sur votre assurance de prêt
je compare les offres
Assurance de prêt
Notre comparateur sélectionne l'assurance crédit immobilier la plus adaptée à votre profil et au meilleur tarif
Étude
gratuite et sans
engagement
COMPAREZ LES DEVIS D'ASSURANCE DE PRÊT GRATUITEMENT
Je compare les tarifs ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.