Menace de flambée des prix immobiliers parisiens à cause du Brexit

Flambée prix immobilier paris brexite

En 3 mois, la plateforme SeLoger aurait enregistré une croissance de 100 % du nombre de recherches de biens immobiliers sur Paris effectuées sur Internet depuis le Royaume-Uni. La sortie prochaine du pays de l’UE semble en effet pousser les Britanniques vers d’autres capitales européennes, dont celle de la France. Cet engouement risque de relancer la hausse des prix, qui atteignent pourtant déjà des sommets, en particulier sur le segment du haut de gamme.

Regain d’intérêt des résidents britanniques pour la France

La perspective du Brexit incite les résidents britanniques à l’expatriation, et Paris figure en bonne place sur la liste de leurs destinations de prédilection. Les chiffres publiés par SeLoger pour le 4e trimestre 2018 montrent une hausse de 75 % du nombre d’annonces visualisées outre-Manche concernant des logements situés dans la Ville Lumière.

Outre le cœur de la capitale française, l’ensemble de l’Île-de-France séduit, comme le prouve l’augmentation notable des visites demandées par des personnes basées au Royaume-Uni au cours de la période étudiée. Deux autres régions tricolores semblent également avoir retenu l’attention des potentiels acquéreurs : Provence-Alpes-Côte d’Azur et Nord–Pas-de-Calais.

J’assure mon prêt au meilleur prix

Forte demande des expatriés français établis dans le Grand Londres

Les analystes de SeLoger avancent deux explications possibles à ce regain d’intérêt pour l’Hexagone.

  • D’un côté, les Britanniques désireux de s’offrir un bien en France redoutent la complexification des procédures après le Brexit, pourraient concrétiser leur projet dans les semaines à venir.
  • De l’autre, les expatriés français sur le départ sont en quête de quartiers d’affaires d’un niveau similaire à la City, par exemple La Défense.

Pour rappel, le dernier rapport gouvernemental concernant les Français établis à l’étranger fait état de 150 000 ressortissants inscrits comme résidents de l’autre côté de la Manche, mais en tenant compte des personnes non inscrites, France Diplomatie en recense environ le double. Or, près de 66 % de cette communauté est installée dans le Grand Londres.

Risque de nouvelle flambée des prix immobiliers parisiens

Cet engouement pour Paris risque d’entraîner une nouvelle flambée des prix dans les quartiers les plus prisés

d’après le réseau d’agences immobilières haut de gamme Barnes. Non seulement l’offre est rare dans la capitale, mais la clientèle londonienne est habituée à des tarifs nettement supérieurs, puisqu’en moyenne, le mètre carré y coûte 1,8 fois plus cher qu’à Paris. Ainsi, dans le Marais, particulièrement apprécié des acheteurs venant de Londres, des biens exceptionnels ont trouvé preneur pour plus de 25 000 euros par mètre carré.

Les 6e, 7e, 9e et 18e arrondissements aussi sont très demandés, de même, pour les familles, que les 8e, 16e et 17e arrondissements, auxquels s’ajoute la ville de Neuilly.

Les acquéreurs qui souscrivent un crédit immobilier auprès d’un établissement français peuvent encore bénéficier de taux d’intérêt exceptionnels. Combinés à une assurance de prêt immobilier en délégation, ils leur permettent de devenir propriétaires aux meilleures conditions.


J’emprunte
sur
15 ans
J’assure mon prêt au meilleur prix
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.