La France est enfin en train de sortir de sa « décennie perdue »

 Jeune femme tenant de la monnaie de son portefeuille

Pour la première fois depuis 2008, le revenu disponible brut des Français (RDB) a dépassé en 2016 son niveau d’avant-crise. L’année dernière, il a atteint en moyenne 1720 euros par mois par habitant, soit son plus haut niveau depuis 2008. Cette longue période de marasme, une première depuis un siècle, laissera de douloureux stigmates sur l’économie et la société.

Le revenu disponible des Français au plus haut depuis la crise

Voilà qui s’annonce comme une bonne nouvelle pour l’économie française, mais qui résonne tout autant comme un terrible aveu d’échec pour les gouvernements successifs. Car si la crise est bel et bien derrière nous, il aura fallu à la France presque une décennie pour s’en remettre, soit un bond en arrière de près de dix ans.

Et s’il ne fallait retenir qu’un seul indicateur pour confirmer ce retour de la croissance, ce serait bien entendu le pouvoir d’achat des Français. L’année dernière, le revenu disponible brut (RDB) des ménages, c’est-à-dire ce qui leur reste de leurs revenus après déduction des impôts, s’est élevé à 1720 euros par mois en moyenne pour chaque Français, soit son meilleur niveau depuis 2008. Après avoir progressé de +1,4 % en 2016, ce revenu devrait de nouveau augmenter cette année.

Une bonne nouvelle à nuancer

Pourtant, déjà en 2011, les chiffres de l’Insee révèlent que le PIB de la France, indicateur généralement utilisé pour mesurer la croissance de l’économie, avait retrouvé son volume d’avant-crise.

Sauf que les revenus des ménages n’ont pas suivi la même trajectoire. Et ce, pour deux principales raisons.

D’abord, le nombre d’habitants a augmenté de 0,5 % par an en moyenne. S’il est vrai que l’accroissement démographique est un atout pour l’économie française, surtout que ce dynamisme est le fait de naissances abondantes, il faut toutefois garder à l’esprit qu’il y aura davantage de bouches à nourrir.

Ensuite, les richesses produites dans le pays sont souvent inégalement réparties entre les entreprises et les individus.

Cette bonne nouvelle reste toutefois à relativiser. Puisque les ménages ont des dépenses très contraignantes à payer (logement, assurances, mensualités…), qu’il est difficile de réduire à court terme. Malgré tout, pour ceux qui ont des prêts immobiliers en cours, il est possible d’alléger leur mensualité grâce au rachat de crédit. Cette solution permet de réduire le montant de leurs remboursements mensuels, et gagner ainsi en pouvoir d’achat.

Quelles conséquences pour l’économie et la société ?

Bref, cette longue période de récession laissera de cicatrices profondes dans la société et l’économie française. Elle a laminé le tissu social. Elle a plombé l’investissement des entreprises. Elle est à l’origine de la politique d’austérité de l’État. Elle a assombri encore davantage les perspectives d’avenir. Un chapitre sombre de l’histoire économique de la France que l’on aimerait sans doute effacer à jamais de la mémoire.

Regroupez vos crédits
Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités
Rachat de crédits
Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités
Votre rachat
de crédit au
meilleur taux
demandez gratuitement un rachat de crédits
Je réduis mes mensualités

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.