Crésus préconise la création d’un registre national des crédits

capture du site Crésus

En France, l’accumulation des dettes touche une grande partie de la population. Même les individus qui disposent d’une source de revenus stable se trouvent aujourd’hui surendettés. Ils représentent une quantité de 56% en 2016. L’association Crésus propose ainsi un registre national des crédits. Ce document avertira les banquiers lors d’un prêt.

Face à une augmentation du taux du surendettement, Crésus exige la création d’un registre national des crédits. L’association francilienne découvre 194 000 nouveaux cas pour l’année 2016. Elle précise que plus de la moitié des personnes surendettées ont un travail.

Malgré ce bilan négatif, le problème de surendettement s’améliore en France. La Cour des comptes constate que la loi du 1er juillet 2010 a permis de réduire le nombre d’ouvertures de crédits renouvelables notamment pour un crédit supérieur à 3 000 euros.

Le cabinet Athling avance également que la durée de remboursement s’abrège depuis 2015. Pour les individus victimes de surendettement, le rachat de crédit reste la meilleure alternative.

L’association dresse un bilan négatif du surendettement

En premier lieu, Crésus indique qu’un million de ménages se trouvent en situation de surendettement en France. En effet, 194 000 dossiers apparaissent en 2016. 56% des individus concernés avaient un emploi. Le montant de la dette s’élève alors à 45 000 euros et plus pour les 37%. Ce problème touche des Français âgés de 35 à 54 ans.

Par conséquent, l’association francilienne se prononce favorable à la création d’un registre national des crédits. Ce document pourrait renseigner les banquiers et les établissements de crédit dans le cadre d’un prêt.

Pour sa part, la Cour des comptes se montre satisfaite vis-à-vis de la loi du 1er juillet 2010. Selon cette législation, la consultation du fichier des incidents de remboursement des crédits devient obligatoire avant l’octroi d’un crédit.

Cette loi prévoit également l’élaboration d’une fiche indiquant les ressources, les charges et le niveau d’endettement de l’emprunteur. Cette deuxième option s’applique notamment aux individus qui effectuent un crédit au-delà de 3000 euros.

Une légère progression depuis 2015

Certes, le cas de surendettement atteint un niveau considérable en France. Il connaît toutefois des améliorations. Athling note, à ce sujet, que la durée de remboursement tend à diminuer. Entre 2008 et 2015, elle passe de 71,8 mois à 30,3 mois. Pour la même période, le coût moyen se divise par 2,7 pour l’emprunteur, soit 535 euros contre 1 440 euros.

En ce qui concerne le taux d’intérêt annuel moyen, il atteint les 10,5% en 2015 alors qu’il se trouve à 15,6 % en 2010. Pour parvenir à ce constat, le cabinet de conseil s’est penché sur les caractéristiques des crédits octroyés par 11 prêteurs. Ces derniers représentent 95% du marché du crédit à la consommation en France.

Dans tous les cas, les individus victimes de surendettement peuvent racheter un crédit. Il s’agit d’un moyen par lequel ils peuvent regrouper divers types de crédit en un seul. Cela leur donnera le temps nécessaire pour régler leurs dettes.

Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités

Archives

Je réduis mes mensualités

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.