Paiement par chèque : les commerçants appelés à faire preuve de prudence en cette période de fêtes

signature

Le mois de décembre est une période délicate pour les commerçants, notamment à cause de l’utilisation massive des chèques par les acheteurs. Or, ce mode de règlement est le plus susceptible de faire l’objet de falsification et de fraudes en tous genres en raison d’un manque de renforcement de sa sécurisation. La Banque de France met ainsi en garde les usagers contre les pratiques frauduleuses qui se multiplient à l’approche des festivités.

Un taux de fraude en hausse

Même si son usage semble décliner, le chèque est encore largement utilisé pour les étrennes, pour faire un don aux associations, et bien entendu pour payer les achats en magasin ou en ligne, etc.

Mais les risques de falsification ou d’encaissement frauduleux sont aussi très élevés.

Important Selon la Banque de France, le chèque est le moyen de paiement ayant fait l’objet du plus grand nombre de fraudes dans l’Hexagone en 2020, avec 8,8 centimes d'euros délictueux pour 100 euros de paiement.

Le fraudeur se sert généralement des chèques perdus ou volés pour régler des achats en ouvrant un nouveau compte par usurpation d’identité ou en ayant recours à une tierce personne pour encaisser le chèque à sa place.

Ce dernier mode opératoire est le plus dangereux, car il rend la victime complice de la fraude,

Explique Julien Lasalle, secrétaire de l'Observatoire de la sécurité des moyens de paiement (OSMP).

À noter que les dépenses de fêtes de fin d’année peuvent être financées à l’aide d’un prêt personnel.

Quel taux pour votre projet ?

La vigilance est de mise

Le chèque est davantage concerné par les fraudes parce qu’il n’est pas bien sécurisé, contrairement aux autres solutions de paiement comme la carte bancaire qui peuvent être associées à de l’authentification forte. Les personnes malintentionnées sont en conséquence tentées de profiter de cette faille.

Par ailleurs, la falsification de ce moyen de règlement papier est favorisée par le manque de bonnes pratiques découlant de la faiblesse des usages.

La Banque de France appelle ainsi à la vigilance. S’il n’est pas possible de privilégier les moyens de paiement alternatifs, l’institution donne quelques conseils de base pour émettre un chèque en toute sécurité.

L’essentiel est :

  • de le remplir et signer à l'encre noire qui résiste mieux aux tentatives de fraude ;
  • de ne pas faire des ratures ;
  • d’éviter le chèque en blanc ;
  • de tirer un trait horizontal à côté du montant pour éviter que des chiffres ne soient rajoutés.

J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.