Noël 2021 : il va encore falloir se serrer la ceinture

décoration de noël et tirelire

Beaucoup de Français espéraient qu’à l’heure actuelle, la pandémie et la crise sanitaire et économique que celle-ci a engendrée seraient déjà un mauvais souvenir. Malheureusement, le virus continue de faire des ravages en France. Résultat : cette période de fête de Noël reste encore placée sous le signe de l’incertitude, de l’inquiétude et de la prudence pour les ménages français.

Une 5e vague qui incite à la prudence et à l’austérité

La vaccination avait apporté une lueur d’espoir. Pourtant, entre-temps, le coronavirus a eu le temps d’engendrer de nouveaux variants toujours plus résistants et plus contagieux, dont le dernier Omicron qui est à l’origine de la 5e vague de contamination en France.

L’inquiétude concernant la santé physique est bel et bien présente. Mais les Français sont tout aussi inquiets pour leur situation financière, surtout à l’approche des fêtes de Noël et de fin d’année.

ImportantUn récent sondage rapporte que plus d’un Français sur deux (53 %) pense que la situation économique du pays s’est encore détériorée depuis l’année dernière et, d’après 36 % d’entre eux, elle va encore empirer dans les jours et mois à venir. La menace d’un reconfinement plane, ce qui n’est pas de bon augure pour la relance économique.

De ce fait, bon nombre de ménages anticipent déjà une baisse de leurs revenus, les amenant à se montrer prudents durant la période de fêtes. Pour 59 % des sondés, même s’il n’y a pas de réelle intention de revoir à la baisse le budget pour les fêtes, il n’est pas non plus question de l’augmenter.

28 % des personnes interrogées sont prêtes à se serrer la ceinture et à se montrer raisonnables dans leurs dépenses. Seulement 13 % des participants au sondage envisagent de souscrire un crédit consommation pour disposer d’une enveloppe plus conséquente pour les fêtes.

Quel taux pour votre projet ?

Le commerce en ligne plus que jamais plébiscité

On note toutefois de rares conséquences positives de la pandémie comme le commerce en ligne qui a gagné en popularité auprès des consommateurs. 24 % des personnes ayant participé au sondage affirment avoir commencé à utiliser ce canal lors du premier confinement et elles se disent aujourd’hui satisfaites des services fournis par les commerçants de la Toile.

Si bien que 58 % des ménages français envisagent de dépenser en ligne autant que ce qu’ils avaient fait en 2020. Pour les fêtes de fin d’année 2021, 25 % prévoient une augmentation de leurs dépenses en ligne. Enfin, 18 % des sondés affirment leur intention d’utiliser ce canal après la période festive.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.