Covid-19 : la France parmi les destinations déconseillées aux ressortissants américains

homme

Depuis la détection en Afrique du Sud du nouveau variant Omicron, les pays des quatre coins de la planète se mobilisent pour prendre des mesures restrictives plus ou moins fortes pour tenter d’endiguer sa propagation. Il y a quelques jours, les États-Unis ont recommandé à leurs ressortissants de ne pas se rendre en France et d’éviter également certains pays européens.

Un risque accru de propagation du nouveau variant

À l’approche des fêtes de fin d’année, l’Administration de Joe Biden prend les devants pour éviter la flambée épidémique.

Important Elle a dressé une liste de pays classés de niveau 4, c’est-à-dire qui présentent un risque « très élevé ». La France en fait partie. En clair, les autorités recommandent à leurs ressortissants de ne pas s’y rendre.

Le CDC met d’ailleurs en garde sur la possibilité pour les personnes avec un schéma vaccinal complet d’attraper et de transmettre la maladie.

Le président américain a récemment dévoilé un nouveau plan de lutte contre la pandémie. Celui-ci ne présente aucune mesure radicale ou contraignante.

Rappelons que la couverture vaccinale est de moins de 60 % aux États-Unis. Et les conditions d’entrée dans le pays se durcissent. Les voyageurs étrangers se voient désormais imposer un test négatif réalisé dans la journée précédant leur départ.

Quel taux pour votre projet ?

L’Europe en alerte

À part la France, d’autres pays en Europe sont visés par ces décisions. Dans la liste des destinations non conseillées se trouvent également le Portugal, Chypre, Andorre et le Liechtenstein.

De plus, face à la menace du nouveau variant, les restrictions sanitaires font leur retour dans le Vieux Continent.

Dans l’Hexagone, des dizaines de milliers de nouveaux cas sont détectés chaque jour. Le gouvernement a ainsi durci le ton.

Important Parmi les mesures annoncées figurent le renforcement du protocole sanitaire à l’école et la fermeture des discothèques pendant quatre semaines.

La crise sanitaire semble ne pas encore toucher à sa fin. Pour les ménages dont les finances sont mises à mal, le crédit conso constitue une solution à envisager afin de gagner un peu de pouvoir d’achat.

Quant au Portugal où 87 % de la population ont été vaccinées (un taux parmi les plus élevés en Europe), les mesures de contrôle de l’épidémie ont été intensifiées, avec notamment l’obligation du port de masque et du pass sanitaire.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.