Santé : un label pour les mutuelles seniors

label mutuelle pour les plus de 65 ans

Le projet de réforme de la couverture santé des plus de 65 ans ne fait pas l'unanimité, même si la question du rapport qualité/prix des mutuelles seniors est au cœur de l'actualité en matière de santé publique.

Améliorer la santé des personnes âgées

Chacun sait qu'avec l'âge, la santé ne va généralement pas en s'améliorant, provoquant une hausse des dépenses consacrées aux soins. En 2012, les 25-45 ans consommaient en moyenne 1280 € chaque année pour leurs soins, avant prise en charge, contre 6000 € pour les plus de 65 ans.

Et on constate hélas aujourd'hui que de plus en plus de seniors ne peuvent faire face financièrement à leurs besoins en matière de santé, faute de mutuelles réellement adaptées à leur situation.

C'est donc pour répondre à ce problème de santé publique que le gouvernement a décidé de mettre en place un label imposant aux mutuelles un minimum de prises en charge et des primes plafonnées.

Si l'idée de garantir au plus de 60 ans une couverture santé à un bon rapport qualité-prix fait évidemment l'unanimité, il n'en va pas de même pour ce projet de labellisation dont la mise en place est prévue pour janvier prochain.

Inadapté et contraire à la solidarité

Premier grief contre ce projet de complémentaire santé labellisée : la tarification avec l'âge. Pour Sylvain Denis, directeur général de la Fédération nationale des associations de retraités (Fnar), si plus vous vieillissez, plus vous payez, alors les organismes complémentaires vont se rattraper financièrement sur les retraités.

Pour la Fédération nationale de la Mutualité française, ce nouveau système est contraire au principe de mutualisation et de solidarité entre les générations, entre ceux qui sont en bonne santé et ceux qui le sont moins. Pour son président, Thierry Beaudet, les seniors vont payer plus cher et l'encadrement des coûts ne pourra pas durer longtemps.

Car la viabilité économique de cette réforme fait aussi l'objet de critiques, avec un panier de soins à un prix imposé en dessous de son coût réel et une couverture des soins inadaptée aux besoins concrets des seniors.

Même si le ministère de la Santé reste ouvert à des aménagements sur le dossier, les plus de 60 ans ont tout intérêt à faire jouer la concurrence et à bien vérifier que leur mutuelle répond au mieux à leurs nouveaux besoins en matière de santé.

à la une
publicite
services
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.