L’investissement sur le marché new-yorkais de l’immobilier est intéressant en ces temps de confinement

Un client et un propriétaire échangent de l'argent devant un modèle réduit de maison.

Le réseau d’agences Barnes a récemment rendu publics les résultats de ses études sur le marché immobilier new-yorkais. Il en ressort que malgré cette période de crise sanitaire, investir dans cette ville américaine ne serait pas une mauvaise idée. Ce, en tenant compte des différents éléments pointant dans ce sens.

Comme pour la plupart des villes américaines, New-York est entrée dans une période de confinement depuis le 20 mars dernier. Et d’après les constats, cette agglomération est l’une des plus touchées par les impacts de cette mesure notamment due aux arrêts des activités. C’est ce qui a d’ailleurs incité la branche new-yorkaise de Barnes à concentrer ses enquêtes sur le marché immobilier du coin afin d’en dresser un état des lieux.

Ainsi, ce cabinet est parvenu à conclure que tous les éléments sont réunis pour permettre aux investisseurs de tirer leur épingle du jeu en se lançant dans les investissements dans la pierre.

La période est propice aux investissements

Avec un marché locatif stable et des prix à l’achat en baisse, les investisseurs pourraient tirer profit de la situation et réaliser leurs projets d’investissements aux Etats-Unis avec une probable augmentation de la rentabilité.

C’est en cette phrase que se résume la situation actuelle concernant le marché immobilier new-yorkais si l’on croit Christophe Bourreau, Directeur associé Barnes à New York. Tout cela pour dire que la période est propice aux investissements dans cette ville américaine. Ce, en mettant en exergue les différents éléments conduisant à cette conclusion.

À commencer par l’immobilier neuf qui, depuis des années, présente un sérieux déséquilibre entre l’offre et la demande en offrant l’avantage aux acheteurs qui peuvent en profiter pour négocier les prix et obtenir des réductions de 5 à 10% sur les nombreux appartements qui leur sont proposés.

Pareille situation en ce qui concerne le logement dans l’ancien où l’attentisme des acquéreurs et des vendeurs permettent à certains investisseurs de trouver un beau créneau pour permettre à ce segment d’assurer son dynamisme, malgré la crise. À Christophe Bourreau d’ajouter :

Globalement nous comptons 50% de nouveaux mandats en moins en mars 2020 par rapport à mars 2019 et 30% de l’ensemble des biens ont été retirés du marché, mais il en reste tout de même 70%, ce qui permet au marché immobilier new-yorkais de vivre.

Christophe Bourreau

Pour ceux qui ont des vues sur les placements locatifs, Barnes a aussi précisé que le moment est bien choisi pour s’y mettre pour deux raisons précises :

  • Les locataires en difficulté sont en mesure de payer leurs loyers, grâce aux aides financières fédérales et de l’État de New York ;
  • La ville affiche une excellente proportion de locataires pouvant atteindre la barre des 70% de sa population.

Le confinement n’est pas un frein pour les transactions

Avec les différents éléments susmentionnés, les investisseurs seraient tentés de se lancer dans les placements et solliciter dès à présent les services d’un comparateur assurance habitation afin de trouver l’offre répondant au mieux à leurs attentes une fois les transactions effectuées.

Toutefois, avec le confinement, ils pourraient également penser que, malgré les opportunités qu’offre le marché du logement new-yorkais, il serait difficile de conclure les ventes. Ce qui, ne devrait pas être le cas si l’on croit Christophe Bourreau qui a tenu à préciser que :

Le Gouverneur a autorisé l’organisation de virtual closings, permettant aux offres acceptées de se concrétiser, via la signature digitale. Seules des clauses suspensives pourraient permettre à un acheteur de se rétracter, la force majeure ne s’appliquant pas dans la situation actuelle.

Christophe Bourreau

Dans ce sens, les acheteurs peuvent d’ailleurs compter sur les agents immobiliers qui, grâce à des outils numériques peuvent perpétuer leurs activités à travers des plans 3D ou des visites vidéo d’autant qu’avec la situation actuelle, le pouvoir public les a accordé un traitement de faveur. À M. Bourreau d’ajouter :

C’est une petite victoire, depuis le 2 avril les agents immobiliers ont le statut de travailleurs essentiels, nous permettant d’être plus libres dans l’exercice de notre profession même s’il reste impossible de continuer à travailler normalement et de faire visiter les biens.

Christophe Bourreau

Archives

Comparez les
assurances habitation
Plus de 3O formules d'assurance comparées
Comparez les prix
à la une
publicite
services
publicite
Plus de 30 formules
d’assurance habitation comparées
en moins de 3 mn
Je trouve la
meilleure assurance
Assurance habitation
Vous recherchez la meilleure assurance habitation ?
Plus de
30 formules
habitation
comparées
Comparez et trouvez la meilleure assurance habitation
Je compare les tarifs

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.