L’insuffisance de l’offre fait s’envoler les prix des véhicules d’occasion

accord auto

Alors que le marché automobile tricolore continue de faire face à des retards de livraison et d’insuffisance des stocks, les immatriculations de voitures particulières neuves ont progressé de 3,9 % sur un an en août 2022. En revanche, la baisse des ventes se poursuit pour l’occasion, à l’inverse des prix qui restent orientés à la hausse.

Chute des ventes d’occasion contre hausse des modèles neufs

Au cours du mois d’août 2022, 91 403 voitures particulières ont été mises en circulation à travers la France. Cela représente une augmentation de 3,9 % par rapport à la même période l’année dernière. L’occasion est loin de se porter aussi bien, avec seulement 358 856 unités écoulées sur le mois, soit une chute de 16,5 % sur un an.

Dans le détail,

ImportantLes véhicules qui roulent au diesel conservent la plus grosse part du marché (51,75 %), mais accusent une baisse de 5,37 %.

Avec 41,89 % des ventes, les modèles à essence améliorent leurs performances de 4,56 %. Les autos hybrides, qui détiennent aujourd’hui 4,32 % du marché de la deuxième main, enregistrent également 13,29 % de hausse pour le mois. Enfin, bien que toujours minoritaires avec 1,25 % de parts, les voitures 100 % électriques connaissent un succès croissant avec un bond de 42,5 % des ventes.

Si l’on se base sur le critère de l’âge, le gros des immatriculations (27,67 %) va aux modèles ayant entre deux et cinq ans, bien qu’ils affichent un repli de 3,51 %. En revanche, celles des véhicules mis à la route depuis un an au maximum dégringolent (-23,4 %) en raison de la pénurie des semi-conducteurs, qui a pesé sur les volumes en 2021. La seule progression (+3,81 %) observée en août concerne les voitures âgées de 11 à 15 ans, alors qu’ils seront bientôt interdits à la circulation dans les ZFE de certaines métropoles.

Quel taux pour votre projet ?

Flambée des prix dans le neuf comme dans l’occasion

Le déséquilibre entre l’offre et la demande, ainsi que le manque de visibilité concernant les livraisons avec une chaine mondiale toujours perturbée, ont eu un impact financier important sur le marché automobile français. En conséquence, les prix moyens ont connu une progression constante ces deux dernières années.

En avril 2022, certains concessionnaires avaient déjà annoncé une augmentation de 13 % de la valeur moyenne de cession des voitures neuves et d’occasion. Et il semble que le mouvement se soit accéléré ces derniers mois.

Les données de la plateforme spécialisée Autoscout24 font état d’une hausse de 1,6 % en août, contre +7,5 % pour l’ensemble de l’année.

En raison de la raréfaction de certains modèles très prisés sur le marché de la deuxième main, ceux-ci sont même parfois plus onéreux que des modèles aux caractéristiques équivalentes dans le neuf.

Ceux qui ont encore la chance de trouver leur bonheur dans le stock disponible ont souvent le choix pour le financement entre le crédit auto classique et la LOA (location avec option d’achat). Cette formule en plein essor dans le neuf comme dans l’occasion évite d’engager une grosse somme en une seule fois, tout en ayant accès à des véhicules récents et de qualité.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.