Les tarifs de location de voiture continuent de flamber

famille en vacances

C’est la première fois depuis l’été 2019 que les Français pourront partir en vacances l’esprit tranquille, sans aucune restriction. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils comptent bien en profiter. Mais pour ceux qui prévoient de louer une voiture une fois sur place, ils devront y mettre le prix. En effet, les tarifs n’ont cessé de grimper pour atteindre des sommets inédits.

Prévoir un budget conséquent

Constituer un budget pour les vacances d’été ne va pas être une mince affaire. L’inflation est en train de mettre à mal le portefeuille des ménages et, comme on pouvait s’y attendre, elle se fait aussi ressentir sur la location de voiture.

Contracter un crédit renouvelable important pourrait être un impératif au vu de la flambée des tarifs pratiqués par les loueurs de voitures.

ImportantEn moyenne, pour avoir une voiture à sa disposition, il faudra débourser 524 euros, un montant jamais atteint auparavant.

En un an, le tarif s’est renchéri de 110 euros. En prenant comme point de référence l’année 2019, c’est-à-dire la période d’avant l’apparition du Covid, le prix a augmenté de 219 euros.

Quel taux pour votre projet ?

Une hausse de +59 % à Lyon

Bien au-dessus de la moyenne, le prix hebdomadaire d’une location de voiture à Paris est de 629 euros, soit de 45 % supérieur au prix pratiqué l’an dernier.

Néanmoins, la Ville Lumière n’est pas celle qui a connu la plus forte flambée en France puisqu’il s’agit de Lyon où le prix de la location a bondi de +59 % (574 euros par semaine).

L’inflation n’explique pas tout

L’inflation qui sévit actuellement en France et dans de nombreux pays d’Europe est particulièrement sévère. Toutefois, elle n’explique qu’en partie l‘envolée des prix pratiqués par les professionnels de la location de voitures.

En effet, les loueurs font également face à une réduction de leur flotte. Ce qui les empêche de satisfaire efficacement la demande.

La cause de cette pénurie de véhicules est à chercher du côté de la crise des semi-conducteurs et la hausse du coût des énergies et autres matériaux. Ce phénomène a considérablement ralenti la production de voitures neuves.

Et concernant la vente de ces voitures neuves, les constructeurs donnent la priorité aux particuliers, une clientèle plus rentable que les professionnels de la location qui ont souvent droit à une ristourne.

De plus, alors que les particuliers se positionnent plus généralement sur des modèles luxueux comme les SUV (plus intéressants pour le vendeur en termes de marge bénéficiaire), les loueurs de voitures, eux, privilégient essentiellement des citadines « bon marché ».


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.