Les « petites villes » multiplient les initiatives pour attirer les acheteurs parisiens

panneau à vendre

La crise sanitaire a fait naître de nouvelles attentes chez les citadins en matière de logement. Les changements de comportement sont surtout constatés chez les Parisiens qui aspirent désormais à quitter la capitale pour s’établir dans des villes où la nature est plus présente que le béton. Et justement, les « petites villes » font aujourd’hui les yeux doux à ces acquéreurs immobiliers en quête d’espace et de verdure.

Les « petites villes » sortent de l’ombre

Au sortir du premier confinement en mai 2020, nombreux sont les citadins, Parisiens et habitants d’autres grandes métropoles, à avoir exprimé leur lassitude face à leur condition de vie et à avoir fait part de leurs aspirations.

Par « aspirations », il est souvent question d’une mise en vente de l’appartement urbaine pour des zones un peu plus reculées, où il serait possible d’acquérir une maison individuelle avec un espace extérieur plus ou moins important.

Mais de leur côté, les villes tant convoitées ne tiennent pas non plus à ce que les nouveaux venus repartent et font tout pour que ces derniers concrétisent effectivement leur projet immobilier.

ImportantPour ce faire, elles multiplient les opérations « séduction ». Ainsi, les « séjours découverte » et la mise à disposition d'hébergements gratuits sont devenus une pratique courante, des opérations que les organisateurs financent par l’intermédiaire d’un prêt personnel.

D’autres ont adopté une approche plus « digitale » avec notamment la mise en place de plateformes dédiées pour donner encore plus de visibilité à leur commune et leur département.

Des sites comme « Paris je te quitte » (créé en 2015) sont aujourd'hui complètement en phase avec les tendances et connaissent un pic de fréquentations.

Quel taux pour votre projet ?

Les Parisiens, mais pas seulement !

Les entreprises locales aussi sont mises à contribution. Elles sont sollicitées pour créer de nouveaux postes susceptibles d’intéresser les travailleurs parisiens, mais également ceux qui viennent d’autres grandes métropoles.

Ainsi, des campagnes de « job dating » sont régulièrement organisées. Grâce à ces événements, les nouveaux arrivants peuvent se faire une idée des opportunités et des perspectives de carrière qui s’offrent à eux dans leur ville d’accueil.

J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.