Immobilier canadien : les jeunes sont plutôt optimistes

Immobilier canadien jeune optimiste

La crise sanitaire a bouleversé la vie de tout un chacun, et pratiquement partout où la maladie a sévi ou continue de sévir. Le moral des ménages n’a pas été épargné. Mais ils réagissent différemment, face notamment à la détérioration de leur situation financière. Par exemple, chez les jeunes Canadiens, le confinement a exacerbé leur motivation à concrétiser leur projet immobilier. Les plus âgés hésitent à se lancer.

Plutôt que d’acheter, beaucoup préfèrent rénover

Selon un sondage récent, la crise sanitaire et le confinement ont insufflé des envies de changement chez les Canadiens. Les avis divergent toutefois concernant les projets à entreprendre.

ImportantCertains envisagent de changer de cadre de vie, pendant que d’autres cherchent à améliorer le confort de leur résidence actuelle.

Néanmoins, plus de la moitié de ceux qui souhaitent agrandir ou réaménager leur logement ne savent pas encore par quel moyen ils vont financer les travaux. Les conditions d’obtention de crédit suscitant quelques inquiétudes.

Important12 % d’entre eux prévoient cependant de souscrire un prêt en utilisant leur bien comme garantie. 20 % privilégient un prêt sans garantie tandis que 3 % ne veulent pas passer par un organisme de financement et préfèrent plutôt emprunter à des proches.

Enfin, 22 % de ceux qui s’apprêtent à se lancer dans des travaux de rénovation expliquent vouloir puiser dans leur épargne.

Quel taux pour votre projet ?

Les jeunes sont plus motivés à acheter

Du côté de ceux qui souhaitent déménager, le sondage révèle une disparité entre les millenials (18 – 34 ans) et ceux qui sont plus âgés (35 ans et plus). La première catégorie estime que le moment est propice à l’achat puisque les conditions de financement proposées par les banques demeurent intéressantes. Toutefois, 36 % d’entre eux sont prêts à attendre quelques mois de plus, persuadés que les prix vont encore évoluer à la baisse.

Chez les plus âgés, seulement 24 % des 35-54 ans partagent cet optimisme. Le pourcentage retombe même à 17 % chez les 55 ans et plus.

Les locataires n’ont pas forcément envie de devenir propriétaires

Le sondage s’est également intéressé au projet envisagé par les locataires.

ImportantEt d’après l’enquête, 70 % d’entre eux semblent satisfaits de leur situation actuelle et écartent tout projet d’achat, du moins pour les deux années à venir.

J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top

Archives

Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.