Refus de 80 % des demandes de crédit à la consommation par manque de données au Royaume-Uni

Refus crédit consommation royaume uni

Selon une récente étude, les prêteurs britanniques ont refusé jusqu’à 1,8 million de demandes de prêts à la consommation d’une valeur de 10,6 milliards de livres sterling l’année dernière. La principale raison est le manque d’informations sur l’emprunteur, plutôt qu’un mauvais historique de crédits ou des problèmes de solvabilité.

Refus de crédit pour des emprunteurs ayant un bon profil

D’après l’étude, l’agence Aire a noté qu’

Environ 80 % des demandes de crédit à la consommation rejetées par les prêteurs en 2019 auraient pu être acceptées sans accroître le risque pour les prêteurs ou provoquer un endettement excessif des emprunteurs.

Parmi les dossiers déclinés, respectivement 721 000 et 258 000 émanaient de consommateurs ayant un historique irréprochable ou un revenu disponible mensuel supérieur à 1 000 £.

Mais l’agence a également recensé un volume conséquent de demandes soumises par des personnes n’ayant pas d’historique de crédit ou un historique limité au Royaume-Uni. 541 000 sont des retraités ayant fini de rembourser leur prêt hypothécaire plus de six ans auparavant, 386 000 sont des migrants récents et 283 000, de jeunes professionnels.

L’étude révèle également que

34 % des personnes souscrivant des produits subprime (prêts sur salaire, prêts personnels « livrés à domicile ») ont été exclus du circuit traditionnel.

Pour les auteurs du rapport,

Un assouplissement des conditions d’acceptation des solutions de financement grand public limiterait le recours aux produits subprime.

L’insuffisance de données concernant les emprunteurs mise en cause

Aneesh Varma, fondateur et PDG d’Aire, évoque un

Problème indéniable au cœur du système de crédit britannique.

Aneesh Varma

Il explique que

La majorité des refus ne sont pas dus à des incidents de paiements passés ou des problèmes de solvabilité, mais à l’insuffisance de données indispensables à la prise de décisions éclairées par les prêteurs.

Aneesh Varma

La situation a lourdement impacté la production et les résultats commerciaux des banques de sociétés de crédit. Mais les plus pénalisés sont indéniablement les millions de personnes qui n’ont plus accès à l’emprunt.

Important Avant la pandémie, près de 17,5 millions de personnes au Royaume-Uni ne pouvaient contracter des crédits à la consommation par manque d’informations sur leurs antécédents de crédit ou parce qu’ils ne satisfaisaient pas aux anciens critères d’octroi.

Plusieurs profils étaient touchés :

  • les migrants récents (800 000),
  • les jeunes professionnels (900 000),
  • les travailleurs à la demande (1,5 million),
  • les retraités (2,1 millions),
  • les expatriés de retour (900 000) n’ayant pas pris de crédit outre-Manche au cours de la période de 6 ans observée par les bureaux de crédit traditionnels.

L’importance de trouver des sources alternatives d’informations

Pour Aneesh Varma,

La crise sanitaire n’a fait que souligner les lacunes du système, montrant notamment que les données des organismes de crédit ne sont pas suffisamment dynamiques pour représenter la vie actuelle des consommateurs.

Aneesh Varma

Il estime que

Les indicateurs de solvabilité ou d’accessibilité habituels ne sont plus pertinents.

Aneesh Varma

Dans un contexte de fluctuation très rapide de la situation financière des ménages, il invite les prêteurs à trouver de nouvelles sources de données actualisées et fiables afin d’améliorer l’équité de l’écosystème de crédit.

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.