La nouvelle prime à la conversion : un dispositif très persuasif

Prime conversion dispositif avantageux

L’État a longtemps tâtonné dans l’élaboration de la bonne formule pour convaincre les automobilistes de se tourner vers les voitures respectueuses de l’environnement. La prime à la conversion a occasionné beaucoup de dépenses pour trop peu de résultats. Après la crise sanitaire, elle a été encore une fois revue et corrigée ; et cette fois, le succès semble au rendez-vous.

Viser un plus grand nombre d’automobilistes

Pour rappel, pour cette nouvelle formule, le gouvernement a revu à la hausse le montant des primes, mais également élargi les conditions d’éligibilité.

Important Désormais, le revenu fiscal de référence est fixé à 18 000 euros par part, ce qui a pour effet d’ouvrir la prime à 75 % de la population.

Pour l’achat d’une nouvelle voiture électrique ou hybride rechargeable, l’automobiliste pourra obtenir une aide de 5 000 euros. S’il opte pour une voiture thermique récente, la prime sera de 3 000 euros.

S’agissant de la mise au rebut, les véhicules diesel immatriculés avant 2011 ainsi que les voitures essence mises en circulation avant 2006 sont dorénavant concernés par la prime à la conversion.

Quel taux pour votre projet ?

Les véhicules thermiques ont toujours la cote

Pour le moment, les automobilistes témoignent encore quelques appréhensions vis-à-vis des véhicules électriques.

D’après les chiffres recueillis par le Conseil national des professions automobiles (CNPA), depuis l’entrée en vigueur de la prime réformée, les concessionnaires ont écoulé 125 000 voitures peu polluantes.

Mais la proportion de véhicules électriques reste minoritaire, les modèles à motorisation thermique ou hybride étant plus nombreux.

Important Le CNPA se dit toutefois encouragé par la progression du volume de ventes d’année en année.

200 000 primes à distribuer

Le nouveau dispositif a été programmé pour 200 000 bénéficiaires. 125 000 ont donc déjà été distribués, un chiffre qui témoigne du succès de l’initiative. Mais les nouvelles conditions risquent de ne pas être maintenues une fois le quota de vente rempli.

D’après les estimations des professionnels du secteur, au rythme où vont les ventes et la promptitude des particuliers à souscrire un crédit à la consommation pour acquérir une nouvelle voiture et profiter du dispositif, les anciennes primes devraient être de nouveau de rigueur à partir de la mi-août.

J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top

Archives

Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.