Les automobilistes sont d’excellents clients pour le fisc

Femme au volant recevant des clés de voiture.

Bien qu’elle soit un signe extérieur de richesse et témoigne d’un certain confort, la voiture entraîne des dépenses considérables. Outre le prix d’achat, le propriétaire doit prévoir un budget conséquent pour le carburant, l’entretien, les éventuelles réparations, mais également les différents impôts et taxes. Selon une étude récente, ces derniers constituent le quart du budget consacré.

75 milliards d’euros récoltés par le fisc auprès des usagers de la route

L’utilisation de la voiture par les particuliers constitue une manne considérable pour l’administration fiscale. Déjà, les différents prélèvements à l’achat sont significatifs, mais c’est surtout l’usage au quotidien qui coûte cher aux propriétaires de véhicules à quatre roues.

Selon les chiffres dévoilés par l’Automobile Club Association (ACA), rien que l’année dernière, les prélèvements relatifs à l’usage de l’automobile ont rapporté au fisc environ 75 milliards d’euros.

Pour pouvoir circuler librement, l’automobiliste doit en effet s’acquitter de plusieurs taxes, celles qui reviennent les plus chères étant les taxes sur les carburants. En 2019, elles ont constitué une recette de 40 milliards d’euros pour l’administration. À titre de comparaison, la TVA à l’achat ne rapporte que 8 milliards d’euros et celle à l’entretien génère 7 milliards d’euros.

Les autres taxes concernent :

  • les péages (9 milliards d’euros de recette) ;
  • l’immatriculation (2 milliards d’euros) ;
  • les assurances (4 milliards d’euros) ;
  • les amendes (3 milliards d’euros).
Quel taux pour votre projet ?

La Logan est plus économique

À l’achat d’une nouvelle voiture, le choix de l’automobiliste est majoritairement conditionné par la consommation en carburant. Mais il peut s’avérer également judicieux de s’intéresser à ce que la voiture pourrait coûter en impôts et taxes.

Une autre étude s’est justement intéressée à ce cas de figure. Selon elle, l’idée de souscrire un crédit à la consommation pour faire face aux éventuelles dépenses n’est pas si absurde qu’elle y parait, sachant qu’en moyenne, le fisc ponctionne 2 619 euros à chaque automobiliste (chiffre de 2018).

Mais certains modèles sont moins coûteux que d’autres en matière de taxe.

ImportantSelon la même étude, la Dacia Logan Diesel est la moins taxée, son propriétaire ne déboursant que 1 357 euros.

À titre de comparaison, le propriétaire d’une Peugeot 308 Diesel s’acquitte de 2 444 euros de prélèvements auprès du fisc.

J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top

Archives

Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.