La mauvaise isolation des logements, un problème en période de canicule

Homme profitant de son ventilateur en pleine canicule.

Pendant les épisodes de canicule qui ont récemment touché la France, nombreux sont les Français qui se sont plaints de ne pas supporter la chaleur dans leur logement. Avec ces multiples plaintes, le problème de la mauvaise isolation d’une partie du parc immobilier ancien revient au cœur de l’actualité.

Le problème des logements indécents en période de canicule ou de grand froid

Important En France, de très nombreuses personnes vivent dans des appartements ne disposant pas de la surface minimale réglementaire,

En particulier les chambres de bonne. En effet, la forte exposition au soleil et le manque d’ouvertures rendent les fortes chaleurs insupportables. Selon la ministre chargée du logement,

Le pays compte quelque 100 000 logements non décents qui mettent en péril la santé et la sécurité de leurs occupants.

Une mauvaise isolation est en cause, car elle empêche de garder les pièces à la bonne température, qu’il fasse froid ou chaud. Pour Emmanuelle Wargon, les propriétaires doivent réaliser les travaux nécessaires en urgence. Sauf que certains refusent tout simplement, tandis que d’autres manquent de moyens, sachant que d’après l’Insee,

Deux propriétaires sur trois appartiennent à la classe moyenne ou inférieure.

Emmanuelle Wargon

Bon nombre des héritiers de logements en mauvais état ont des revenus insuffisants pour se lancer une rénovation thermique.

Quel taux pour votre projet ?

Une obligation de travaux pour les propriétaires de logements indécents en 2023

Important Pour lever l’obstacle du financement, le plan de relance gouvernemental prévoit une hausse à plus d’un milliard d’euros du budget consacré aux aides aux ménages pour l’augmentation de la performance énergétique de leur logement.

En outre, Emmanuelle Wargon annonce que

MaPrimeRénov sera accessible à tous les propriétaires à partir du 1er janvier 2021

Emmanuelle Wargon

Pour compléter un éventuel prêt travaux. Pour rappel, ce dispositif remplace le crédit d’impôt transition énergétique.

La ministre précise que la contribution de l’État peut atteindre 80 % du montant des travaux sous condition des ressources.

Par ailleurs, l’efficacité énergétique d’un logement est indispensable pour définir sa décence. Ainsi, un bien non conforme aux normes ne pourra être loué. Dès 2023, le bailleur pourra être contraint par son locataire à entreprendre des travaux sous peine d’une action en justice. Or, cette évolution réglementaire est susceptible de tendre un peu plus les relations entre les parties, alors qu’en parallèle, des efforts sont faits pour les améliorer.

J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top

Archives

Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.