Des riverains du 16ème arrondissement accueillent le projet de HLM avec des critiques

HLM

Dans un quartier du 16ème arrondissement, la mairie de Paris prévoit d’ériger un bâtiment avec une quinzaine de logements sociaux. À cet effet, une maison vieille de deux siècles sera détruite. Ce qui a provoqué en partie l’ire des riverains du secteur. En outre, des motifs environnementaux ont été évoqués.

Au centre de l’attention, l’habitat de demain suscite le débat dans de nombreuses municipalités de l’Hexagone. C’est notamment le cas du 16ème arrondissement de Paris, plus précisément entre la Maison de radio et La Muette. Un secteur où la mairie entend créer 15 logements sociaux. Le permis y afférent a déjà été délivré à Paris Habitat, le principal bailleur social de la Ville, en février dernier.

Pour réaliser le projet, la commune prévoit de démolir une maison de 200 m² datant du 19ème siècle. Ce qui a provoqué l’indignation des riverains. Ces derniers se sont mobilisés pour demander aux élus de revoir leur décision.

Des associations soutiennent la protestation

À ce titre, un collectif a été créé. Dans sa lutte, ce dernier a reçu l’appui de trois associations engagées dans la préservation du patrimoine, de la nature et de l’environnement. Il s’agit du Groupe national de surveillance des arbres, de SOS Paris et de France Nature Environnement. Pour information, le nouvel immeuble en passe d’être bâti comportera :

  • Six appartements T3 d’approximativement 70 m² ;
  • Huit T2 d’au moins 40 m² ;
  • Un studio de 31 m².

Une dizaine de logements dont le coût de construction dépasse les 3 millions d’euros. D’après certaines sources, ils seront mis en location au prix de 7 euros à 8 euros le mètre carré. Ce qui est largement inférieur aux tarifs affichés dans la zone concernée. Selon un site spécialisé dans la comparaison d’assurance habitation, ils s’élèvent en moyenne à 34 euros/m².

Une riveraine reconnaît bien l’existence de besoins en matière de logements. Toutefois, elle redoute que ce projet entraîne une forte affluence dans le quartier, déjà connu pour sa forte densité.

Conscience environnementale ou rejet des HLM ?

Elle craint également que la construction des HLM provoque :

L’abattage des deux seuls arbres de la rue qui est très minérale.

Ce qui s’avère contradictoire à la volonté de la mairie de lutter contre le réchauffement climatique, critique la riveraine. Pour rappel, l’administration a annoncé vouloir planter 17 000 nouveaux arbres au cours des cinq prochaines années.

De son côté, Paris Habitat estime que derrière cette logique environnementale se cache en réalité un refus des HLM. Néanmoins, l’office a tenté de calmer les opposants en déclarant que le futur immeuble présentera un bilan carbone faible.

À ce propos, la construction de logements sociaux entraîne fréquemment une discorde entre les élus et les habitants. Dans le Val-de-Marne, 22 maires se sont regroupés au sein d’un collectif pour prôner un urbanisme maîtrisé. Ils désapprouvent la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain (SRU). À noter que celle-ci vise à ce que chaque commune atteigne un taux de 25 % pour les HLM d’ici quatre ans.

top

Archives

Je compare les tarifs

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.