La collecte de fonds totale de Qover se monte désormais à 35 millions d’euros

calculatrice

L’assurtech belge Qover ambitionne de conquérir le marché européen de l’assurance. Dans cette optique, elle s’est associée à la néobanque britannique Revolut et a organisé une collecte qui lui a permis de lever 20 millions d’euros. Mais la tâche ne sera pas aisée pour l’assureur habitation, qui doit composer avec la rude concurrence du secteur.

Les assurtechs ont été relativement épargnés par la crise sanitaire, au contraire des autres catégories de fintech. En témoigne leur dynamique de ces derniers mois. L’enseigne d’assurance habitation 2.0 belge Qover fait partie des assurtechs les moins impactés. Cette dernière entend d’ailleurs continuer son développement et s’imposer durablement sur le marché européen des assurances. Dans cette optique, elle a réussi un tour de table à hauteur de 20 millions d’euros, portant sa collecte totale à 35 millions d’euros.

La levée de fonds a été menée par le fonds Prime Ventures, avec le soutien de Cathay Innovation et des fidèles investisseurs de Qover, Alvent et Anthemis.

À l’assaut du marché français

Pour conquérir l’Europe, la Startup d’origine belge va agir étape par étape. Elle entend ainsi s’attaquer d’abord au marché français et le dominer avant de passer à un autre pays du vieux continent. Dans l’Hexagone, l’assurtech est déjà bien implanté. En effet, Qover a scellé un partenariat en RC avec la plateforme de livraison Deliveroo, en association avec AXA et Wakam. Rien d’officiel pour le moment, mais la fintech belge serait aussi sur le point de devenir le partenaire assureur du groupe Décathlon.

Qover s’est également allié à Revolut. Grâce à cet accord, l’assurtech peut proposer trois polices d’assurance intégrées aux clients de la néobanque britannique. À noter que N26, le principal concurrent de Revolut, a emboité le pas à son rival et s’est associé à la fintech allemande Simplesurance. Les deux banques digitales tentent également de s’allier à la Startup française Loys, afin de proposer d’autres produits d’assurances à leurs sociétaires.

À l’heure actuelle, Qover est présent dans 32 pays du vieux continent et totalise un peu plus d’un million de clients. Grâce à sa récente collecte, la fintech espère pouvoir s’imposer durablement sur le marché de l’assurance de ces différents pays.

Le géant Shift Technology

Si les fintechs financières sont largement connues du grand public, il n’en va pas de même pour les assurtechs. Pourtant, c’est un secteur tout aussi dynamique et fructueux. Et autant dire que la tâche ne sera pas aisée pour Qover, si la Startup belge ambitionne de devenir le numéro 1 dans ce domaine, puisque ses concurrents ont une bonne longueur d’avance sur lui.

Parmi eux, on peut notamment citer Shift Technology, qui vient de boucler un tour de table de série D de 183 millions d’euros. C’est largement supérieur aux 20 millions d’euros collectés par Qover.

À savoir, Shift Technology a les mêmes rêves de grandeur que ce dernier, à la différence que l’assurtech française ambitionne de s’imposer sur le marché international, et non européen. À son PDG, Jérémy Jawish, de déclarer :

Nous voulons désormais devenir le plus grand centre de R&D sur l’intelligence artificielle dans l’assurance à l’international.

Jérémy Jawish

Shift Technology fait partie des plus grandes assurtechs du moment. Sa valorisation se monte désormais à plus d’un milliard de dollars.

top

Archives

Je compare les tarifs

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.