Les villes françaises les plus recherchées par les étudiants

agent immobilier avec clients

Avec une rentrée imminente, les étudiants ont commencé leurs recherches d’un logement pour la prochaine année scolaire. Selon une étude de Flatlooker, agence immobilière en ligne spécialiste de la location d’appartements, les demandes sont concentrées sur une poignée de villes.

L’ouest et le nord sont les régions les plus prisées des étudiants

D’après Flatlooker,

Les recherches de logements des étudiants atteignent leur pic en août.

Le quotidien Les Échos précise que

6 dossiers de location sur 10 sont portés par de jeunes universitaires.

À l’inverse, l’activité est moindre en novembre, ainsi qu’entre février et avril. Durant ces périodes, moins de 30 % des étudiants sont en quête d’un bien immobilier à louer.

L’étude ajoute que

Leur choix se concentre sur un nombre restreint de villes situées principalement dans l’ouest et le nord de la France.

Caen est la plus prisée des étudiants, ces derniers étant à l’origine de 76,2 % des recherches. Pour donner une idée des loyers dans la commune normande, Les Échos souligne qu’

Un studio meublé y est accessible pour 424 euros mensuels, charges comprises.

Lille occupe la deuxième place du classement avec un ratio de 72,3 % des requêtes pour des locations émanant d’étudiants. Le loyer pour un bien équivalent est plus élevé, à 574 euros. Angers complète le podium avec un pourcentage de 63,5 % et un loyer moyen de 760 euros.

Important Ces villes où la demande est forte sont les destinations à privilégier pour les investisseurs en locatif, le risque de vacance étant moindre.

De plus, les taux des crédits à l’habitat sont actuellement très faibles : les meilleurs profils d’emprunteurs peuvent négocier un prêt sur 20 ans à moins de 1 % hors frais annexes et coût de l’assurance de prêt immobilier.

J’assure mon prêt au meilleur prix

Les très grandes villes sont moins populaires

Toujours à l’ouest, Bordeaux point au 9e rang, les étudiants représentant seulement 52 % des candidats à la location. Paris, où moins d’un demandeur de location sur deux est étudiant (48,8 %), ne pointe qu’à la 11e place du palmarès. La flambée des loyers, accentuée par la pénurie de logements disponibles, explique que les jeunes soient peu nombreux à chercher à y vivre, faute de moyens. En effet, ils doivent débourser 1 105 euros en moyenne pour un studio. Dans la périphérie de Lyon aussi, notamment à Villeurbanne, la proportion de demandes étudiantes est relativement faible, à 43,2 % du total. Les logements adaptés à ce public s’y louent en moyenne à 742 euros.

Pour payer moins cher, les étudiants ont intérêt à privilégier le Havre ou Reims, où les loyers tournent autour de 455,5 euros et 479 euros respectivement.


J’emprunte
sur
15 ans
J’assure mon prêt au meilleur prix
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.