Lloyds : quand l’organisme de financement devient l’investisseur immobilier

rangées de pièces et modèles de maison

Les entreprises en tout genre, commerciales, industrielles ou financières n’ont désormais plus qu’un seul credo : diversifier leur offre. Animée par cette volonté, la banque britannique Lloyds s’intéresse de plus près à l’immobilier et plus particulièrement à l’investissement locatif. L’institution financière ne veut plus se contenter du rôle de financeur et se positionne en tant que porteur de projet.

Lloyds voit grand

La banque Lloyds veut soigner ses finances en diversifiant ses activités. Une volonté qui l’amène aujourd’hui du côté du porteur de projet immobilier, elle qui a plus l’habitude de tenir le rôle de financeur, à l’instar des autres organismes de crédit.

Mais la banque britannique estime désormais qu’à cause des taux qui ne cessent d’évoluer à la baisse et même si l’assurance prêt immobilier lui permet parfois de récupérer un peu du manque à gagner, le marché du crédit n’est plus une source suffisante de revenus. Ce qui la pousse à chercher de nouveaux relais de croissance et, apparemment, son choix s’est arrêté sur l’immobilier résidentiel.

La concurrence est déjà prévenue, Lloyds ne compte pas faire de la figuration. Mieux encore, la banque aspire à devenir le numéro un de l’immobilier résidentiel au Royaume-Uni. Elle opèrera sous l’enseigne « Citra Living ».

ImportantUn premier objectif a d’ores et déjà été annoncé : celui de devenir propriétaire de 10 000 logements avant fin 2025.

Au départ, il n’était question que de l’acquisition et la mise en location d’une résidence regroupant 45 logements et située du côté de Peterborough. Si l’objectif est atteint, la banque britannique grillera la politesse à Grainger, l’actuel plus grand investisseur en immobilier résidentiel du royaume et qui exploite 9 100 logements.

Et même une fois leader du marché, Lloyds ne compte pas s’arrêter de voir grand puisqu’à terme, la banque espère devenir propriétaire de 50 000 logements.

Selon les prévisions, ce pari audacieux pourrait se concrétiser à l’horizon 2030.

L’immobilier résidentiel attire les institutions financières

Lloyds fait figure de pionnier parmi les établissements de sa catégorie en se lançant dans l’univers de l’immobilier à usage d’habitation.

Mais elle est loin d’être la première institution financière à avoir eu l’idée puisque des compagnies d’assurance ou des sociétés d’investissement se sont déjà positionnées sur ce marché.

J’emprunte
sur
15 ans
Quel taux pour votre projet ?
J’emprunte
sur
15 ans
J’assure mon prêt au meilleur prix

Archives

Je compare les tarifs ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.