Immobilier dans le XVIIIe arrondissement : des écarts de prix importants d’un secteur à l’autre

jeune fille devant la tour eiffel

Le XVIIIe arrondissement de Paris se distingue par sa diversité. Entre les quartiers qui représentent le Paris des cartes postales et ceux plus populaires, les prix des biens immobiliers varient en fonction de leur emplacement. Mais les familles et les primo-accédants y trouvent leur compte. Si le tarif moyen est de 10 657 euros le mètre carré, il est en principe possible de dénicher des biens moins chers que ceux dans les arrondissements avoisinants.

Des prix au mètre carré variant de 9 000 euros à 25 000 euros

D’après la plateforme dédiée à l’immobilier MeilleursAgents,

Si le prix moyen de l’immobilier dans le XVIIIe de la capitale a reculé de 2,4 % sur un an à cause de la crise sanitaire, il a en revanche progressé de 26,7 % en cinq ans.

Le marché est en effet caractérisé par une forte disparité des tarifs.

Ainsi, dans le secteur très prisé de Montmartre, les biens sont vendus entre 13 000 euros et 15 000 euros le mètre carré

Selon Régis Besse, de chez Engel & Völkers, leader mondial du courtage en immobilier. Pour les logements d’exception avec terrasse ou piscine, le prix peut grimper jusqu’à 25 000 euros. Cependant, ce sont surtout les primo-accédants à la recherche de petites surfaces – jusqu’à 70 m² – qui dynamisent le marché.

Le quartier de la rue Ordener, qui est connu pour son dynamisme et ses rues commerçantes, est prisé par les jeunes couples. Dans ce secteur, les tarifs oscillent entre 11 000 euros et 13 000 euros le mètre carré pour les biens sans défaut.

En revanche, du côté de la Goutte d’Or et de la Porte de la Chapelle, ils sont moins élevés, avec une fourchette de prix comprise entre 9 000 euros et 11 000 euros le mètre carré. Le secteur attire surtout les familles avec deux ou trois enfants en quête d’appartements de 120 m² à 150 m².

J’assure mon prêt au meilleur prix

Une flambée des prix des biens avec extérieur

ImportantAvec la pandémie, les critères de recherche des candidats à la propriété ont évolué. Les acquéreurs se ruent sur les logements dotés d’un espace extérieur.

Or, il est très rare de trouver ce type d’aménagement dans cet arrondissement qui regorge surtout d’immeubles haussmanniens. Par voie de conséquence, les prix des biens répondant à ce critère explosent. D’après Régis Bresse,

Les appartements avec balcon se négocient autour de 15 000 euros le mètre carré et trouvent rapidement preneur.

Régis Bresse

En général, les biens d’exception situés dans les bons quartiers se vendent vite. En revanche, les habitations disposant de grandes surfaces (plus de 100 m²) et les biens présentant des défauts mettent plus de temps à trouver un acquéreur. Faute de clientèle internationale, il en est de même pour les biens implantés dans les quartiers chics et touristiques du Haut-Montmartre, des Abbesses et de Lamarck-Caulaincourt.

Si vous projetez d’acquérir un bien dans les quartiers cités et que vous envisagez de souscrire un prêt pour concrétiser ce projet, n’oubliez pas de contracter une assurance emprunteur adaptée pour couvrir d'éventuels imprévus.


J’emprunte
sur
15 ans
J’assure mon prêt au meilleur prix
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.