Menu Rachat de Credit

484 € supplémentaires par mois permettraient aux Français de vivre plus confortablement

Pouvoir

Les jeunes Français se disent confiants dans l’évolution de leur situation économique à court terme, estimant que leur pouvoir d’achat va prochainement augmenter. Pourtant, la moitié de la population souhaiterait percevoir 484 € de plus chaque mois pour mieux vivre.

Regain d’optimisme et davantage de projets d’achats qu’en 2016

Important La 6e édition du baromètre Cofidis/CSA révèle que 51 % des Français ont la certitude, au cours des douze mois à venir, que leur pouvoir d’achat va connaître une hausse ou à défaut, se stabiliser.

Les avis diffèrent cependant entre les générations. Si 18-24 sont très optimistes (33 % anticipent une amélioration de leur niveau de vie), 75 % des seniors redoutent la dégradation rapide de leur situation financière.

Preuve de cette confiance, 64 % des sondés disent envisager un achat nécessitant des dépenses importantes pour l’année (bien immobilier ou automobile notamment) alors que seulement 58 % avaient de tels projets en 2016. Pour financer leur acquisition, 62 % d’entre eux prévoient de recourir à leur épargne personnelle, tandis que 33 % s’apprêtent à souscrire un prêt.

Difficultés financières « récurrentes »

Alors que beaucoup se projettent de nouveau dans l’avenir, 30 % des participants à l’étude bouclent péniblement leur budget, 45 % estiment vivre « mal » et 25 % se retrouvent systématiquement dans le rouge en fin de mois. 15 % constatent une détérioration de leurs conditions de vie, et 5 % entreraient même dans la catégorie des pauvres.

Pour rendre leur quotidien plus confortable, les Français évaluent à 484 € la somme dont ils auraient besoin mensuellement pour compléter leurs revenus. Ce montant est de 20 € supérieur à celui sollicité en 2016.

Différentes solutions pour augmenter le pouvoir d’achat

L’étude livre également les solutions auxquelles les Français recourent pour couvrir leurs dépenses. 20 % puisent dans leurs économies, mais 7 % accumulent les crédits. Le découvert bancaire est régulièrement utilisé et son montant est en constante hausse : de 361 € l’an dernier, il a grimpé à 394 €, atteignant un niveau record.

Les consommateurs ont également adopté d’autres modes de consommation. Près de 50 % des répondants sont passés à la consommation collaborative, aux ventes privées ou aux achats de produits de seconde main.

Important Ils économiseraient chaque année par ce biais 257 €.

Enfin, les opérations de rachat de crédit se multiplient pour alléger les mensualités grâce au regroupement et à l’allongement de la durée de remboursement. Ce montage financier permet aux emprunteurs de rééquilibrer leurs finances, voire pour certains, d’éviter le surendettement.

Archives

Rachat de crédits
Rachat de crédit au meilleur taux

Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités.

Demandez gratuitement un rachat de crédits
Liens sponsorisés
publicite
publicite

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent. Exemple de client : L'opération de regroupement de crédits en cours présentée ci-dessus s'effectue à l'aide d'un rachat de crédits au taux d'intérêt variable de 3,75% pendant les 12 premiers mois, puis un taux variable mensuellement indexé sur l’Euribor 1 mois + 2,95% (hors assurance, hors frais) capé +1% pendant 7 ans, révisable trimestriellement en fonction de l'Euribor 3 mois. Pour un prêt de 211 123 € sur une durée de 300 mois : vous remboursez 300 mensualités de 1 085 € (hors assurance facultative). Taux Effectif Global de 3,44% (TEG), soit un coût total du crédit de : 88 154,88 €. Le coût total du crédit et le TEG indiqués ont été calculés sur l’hypothèse d’un déblocage en une seule fois de la totalité du Crédit et de l’absence d’exercice par l’Emprunteur d’une option du crédit ou d’un remboursement par anticipation. Le TEG tient compte du montant prévisionnel des intérêts, des frais de dossier, d’une estimation des frais d’acte et des honoraires de l’intermédiaire du crédit nécessaires à l’octroi du Crédit. Il a été calculé en considération, d’une part du taux d’intérêt appliqué pour la première période indiquée et d’autre part, de celui qui serait applicable à l’issue de cette première période, pour la durée prévisionnelle restante, sur la base de l’Euribor 1 mois moyen connu à la date d’émission de l’Offre majorée de l’élément fixe. A titre d’information, l’élément variable basé sur l’Euribor 1 mois calculé à la date d’émission de l’Offre est de 0,0060%. L'emprunteur dispose d'un délai de réflexion de 14 jours pour accepter son crédit.

Opération financée par : GE Money Bank.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top