Prêt étudiant : les offres estivales des banques pour financer vos études supérieures

tirelires

En prévision de la rentrée, certaines banques proposent des tarifs préférentiels pour leurs prêts étudiants cet été. Des offres qui pourraient convaincre certains étudiants afin de financer leurs frais de scolarité, de logement, de fournitures ou encore de transport, dès septembre.

D’après une étude de France Info en janvier, un étudiant dépense en moyenne 7 118 euros par an pour sa vie étudiante. Des frais variables en fonction de la formation supérieure choisie, que certains vont pouvoir assumer grâce à l’aide de leurs parents, tandis que d’autres vont devoir recourir au prêt étudiant. Mais comment s’y retrouver au milieu de la panoplie d’offres ?

Quel taux pour votre projet ?

Qui peut prendre un prêt étudiant ?

Pour profiter des offres proposées par les banques, encore faut-il être majeur. Une condition sine qua non pour conclure un emprunt, tout comme celle de justifier du statut d’étudiant, au moyen d’une carte étudiante ou d’un certificat de scolarité.

Quid des étudiants commençant leurs études avant leurs 18 ans ? Les parents devront souscrire un crédit conso classique pour financer la scolarité de leurs enfants. Cependant, certaines banques, telle que la BNP Paribas, permettent aux parents de contracter un crédit à la consommation avant de le transférer à l'enfant à sa majorité.

Lors de la souscription du prêt, la banque va aussi s’assurer que l’étudiant “sait gérer ses comptes correctement, sans trop de dépassement d'autorisation de découvert par exemple”, et “qu’il n'y a pas de procédure de surendettement à son encontre ou d'interdiction de chéquier”, confirme Imad Tabet, directeur du marché des particuliers du Crédit coopératif, interrogé par MoneyVox.

Pas de justification des fonds à fournir

Aucun contrôle sur l'utilisation effective des fonds ne peut être exercé par le prêteur car le crédit étudiant est un prêt personnel non affecté. Comme le rappelle la Société Générale, l'étudiant peut alors “sans droit de regard de la banque, financer des frais de scolarité, acheter du mobilier pour meubler un appartement, financer un véhicule ou un voyage à l'étranger.”. La confiance est donc de mise. Cependant, le prêt ne peut être utilisé pour financer un projet immobilier.

Pour éviter de trop s’endetter, l’étudiant devra, avec l’aide du banquier, bien calibrer le montant du prêt nécessaire pour financer ses besoins. Il pourra également opter pour la réception de l’intégralité de la somme immédiatement ou pour un versement annuel, par exemple, au moment de la rentrée pour régler les frais de scolarité. Qu'en est-il du remboursement ? Au Crédit coopératif notamment, un différé sur le remboursement du capital peut être mis en place afin que ce dernier soit remboursé lorsque l’étudiant rentre dans la vie active. Dans l’intervalle, seuls les intérêts sont à régler tous les mois.

Quel taux pour votre projet ?

Des prêts avantageux durant la période estivale

S’il est possible de contracter un prêt étudiant à n'importe quel moment de l'année, les demandes ont généralement lieu de mai à octobre. Une période durant laquelle certaines banques proposent des tarifs avantageux. C’est le cas du Crédit Coopératif, qui a décidé de proposer un TAEG fixe à 0,50 % pour tous les profils jusqu’à fin septembre, pour un prêt allant de 1 500 à 60 000 euros.

Les offres diffèrent selon les catégories d’emprunteurs et les cursus d’études choisis (grandes écoles ou universités notamment). Chez LCL par exemple, il existe trois offres de prêt étudiant permettant d'emprunter jusqu'à 50 000 euros sur 10 ans maximum, avec des taux d'intérêt allant de 0,60 % pour les étudiants de grandes écoles à 1,50 % pour les autres (sans frais de dossier).

Si la banque ne propose pas de promotion estivale, elle dispose cependant d’une offre “Avance Études, un prêt à 0 % d'une valeur de 1 000 euros remboursables en 12 mois”, idéale pour les petites dépenses. Le Crédit Lyonnais propose le même taux, sans distinction de cursus scolaire, pour un montant de 5 000 euros maximum.

Les bienfaits des partenariats

Plusieurs établissements nouent des relations privilégiées avec les écoles, leur permettant d’offrir aux étudiants des tarifs préférentiels. La Banque Postale propose en effet le taux avantageux de 0,60 % aux étudiants d’écoles partenaires, alors qu’elle prête à un TAEG fixe de 0,80 % pour les autres. En comparaison, les taux de la Société Générale ou du LCL sont actuellement affichés à 1,50 %, et ramenés à 1 % pour les enfants des clients concernant le LCL.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.