Le marché des logements anciens à Paris retrouve du dynamisme

assurance habitation

Dans la région de l’Île-de-France, le marché de l’immobilier ancien est dominé par la capitale. Les transactions dans la ville ont grimpé sur les trois premiers mois de l’année 2022, par rapport à janvier-mars 2021. Concernant les prix des biens, leur évolution en un an s’est révélée modérée. Une tendance qui devrait se poursuivre au cours des mois à venir.

Le nombre de transactions immobilières à Paris a remonté entre janvier et mars 2022. Preuves en sont les données des notaires sur le marché de la résidence ancienne en région francilienne. Notaire à Neuilly-sur-Seine, Me Thibault Gallot-Lavallée explique que des retours dans la capitale se produisent régulièrement. Il explique que de jeunes couples qui vivaient dans la Ville Lumière se sont installés d’abord dans d’autres communes. Les exemples des municipalités situées dans l’Eure, du Mans (Sarthe), ou encore de Bordeaux (Gironde) ont entre autres été cités. Me Thibault Gallot-Lavallée raconte que ces foyers sont ensuite revenus à Paris afin d’y acquérir un logement qu’ils occuperont occasionnellement.

Je trouve la meilleure assurance habitation

Le volume de ventes a progressé au premier trimestre 2022

Le notaire neuilléen décrypte que ces ménages ont déménagé dans un premier temps pour travailler en région. Mais chaque semaine, entre deux et trois jours, ils reviennent finalement sur site dans la capitale. Ces familles travaillent à distance en région le reste du temps. L’habitation dans lequel elles sont établies à Paris porte en général sur un studio et ressemble plus à un pied-à-terre. Leur achat représente pour elles un moyen de se construire un patrimoine.

Les transactions immobilières dans la capitale ont vu leur nombre grossir de 18 % en une année. Ce qui a entraîné une augmentation des demandes de devis assurance habitation dans ce secteur. Paris domine le marché des logements en Île-de-France avec un volume de vente important. Une conséquence de la légère baisse des tarifs des biens (-1,2 % à l’aune du premier trimestre 2021). Cette variation a en effet incité les potentiels acheteurs à se lancer dans une acquisition.

Les coûts de la pierre ont diminué de 10 600 euros à 10 520 euros en un an. Pour les prochains mois, ils devraient demeurer stables, avec une évolution de +0,3 % entre avril et juillet 2022.

L’offre et la demande semblent plus ou moins en équilibre

Six arrondissements détiennent même des tarifs au mètre carré inférieurs à 10 000 euros. Le 15e figure dorénavant parmi les quartiers périphériques affichant un tel niveau, avec 9 950 euros. Dans les cinq autres arrondissements, les prix s’élèvent à :

  • 8 830 euros dans le 19e ;
  • 9 010 euros dans le 20e ;
  • 9 240 euros dans le 13e ;
  • 9 630 euros dans le 18e ;
  • 9 680 euros dans le 12e.

Dans les Hauts-de-Seine (92), Neuilly-sur-Seine montre un tarif au mètre carré en dessus de celui à Paris. La pierre se monnaie à 11 450 euros (+7 % comparativement au premier trimestre 2021) dans cette commune. Le président des statistiques immobilières et notaire à Paris, Me Thierry Delesalle, analyse :

Les volumes de vente sont importants et les négociations sont intéressantes. Le marché parisien est fluide et dynamique avec un équilibre pour les vendeurs et pour les acquéreurs.

Thierry Delesalle

Le nombre de transactions trimestrielles d’appartements anciens dans la capitale a progressé de 13 % depuis 2012. Me Thierry Delesalle résume :

Paris redevient à la mode.

À rappeler que les vagues de confinements décrétés en France avaient instauré un désir de nature et d’espace aux acquéreurs. Elles ont notamment renforcé l’attractivité des communes moyennes.


top

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.