1,3 % du parc de logements parisiens est durablement inoccupé

Université de Paris

Alors que la pénurie de biens immobiliers maintient les prix à des niveaux élevés à Paris, tous les arrondissements comptent des logements vides depuis au moins deux ans. Certains requièrent des travaux avant une potentielle remise sur le marché, d’autres se destinent à la location, mais n’ont pas encore trouvé preneur.

18 648 logements parisiens sont inoccupés depuis plus de deux ans

Alors que l’on pensait que la multiplication des logements inoccupés touchait principalement les villes peu attractives et les zones rurales reculées, l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur) révèle que la capitale est également concernée. Une récente note indique que

18 648 appartements étaient inutilisés depuis plus de deux ans à fin 2020.

Cela représente 1,3 % de l’ensemble du parc.

Ce phénomène est bien différent des cas de vacances classiques :

  • utilisation discontinue pour les résidences secondaires et les logements réservés à la location saisonnière ;
  • changement de propriétaire pour les biens en vente ;
  • attente d’un nouveau locataire pour les baux de longue durée.

Il a été mis en évidence par une analyse des données enregistrées dans le fichier LOVAC. Pour rappel, ce répertoire qui comprend à la fois les informations foncières et fiscales, a été créé à la demande du Ministère du Logement et mis à la disposition des collectivités afin de lutter contre le fléau des logements durablement vides. En effet, ils pourraient contribuer à alléger la tension sur le marché face à une demande forte. Outre le statut de valeur refuge de la pierre, les Français sont motivés par les taux d’intérêt très bas (1,05 % en moyenne hors frais annexe et coût de l’assurance de prêt immobilier.

J’assure mon prêt au meilleur prix

De fortes disparités sont observées concernant les logements vacants

Important Tous les arrondissements parisiens sont concernés, mais des disparités notables sont observées.

Les beaux quartiers sont les plus touchés, au centre (1er, 2e, 3e et 4e), sur la rive gauche (6e et 7e), mais surtout le 8e qui représente 4,1 % de l’ensemble avec 1182 appartements inoccupés depuis plus de deux ans. À l’inverse, dans le 20e arrondissement, seulement 790 habitats (0,7 %) entrent dans cette catégorie.

Une autre caractéristique de cette vacance durable est la diffusion. D’après l’Apur,

Les 18 648 logements pointés du doigt sont localisés à 11 197 adresses différentes.

70 % de ces immeubles (7852) comptent un seul appartement inutilisé, quand 23 % d’entre eux (2625) en comprennent 2 ou 3. Les causes sont tout aussi diverses.

  • Certains requièrent une remise en état avant relocation, alors que leurs propriétaires ne disposent pas des moyens nécessaires, ignorent l’existence des aides financières publiques pour des travaux de rénovation ou redoutent la complexité des démarches.
  • D’autres, acquis au titre d’un investissement immobilier, sont en bon état, mais laissés vides sciemment.

Important Ces derniers pourraient prochainement être contactés individuellement dans le cadre d’un nouveau programme mis en place par le ministère du Logement en appui aux collectivités locales.

J’emprunte
sur
15 ans
J’assure mon prêt au meilleur prix
top

Archives

J’assure mon prêt au meilleur prix

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.