La voiture électrique poursuit sa montée en puissance

Hausse voiture electrique

Malgré les doutes qui persistent au sujet des bornes de recharge, la voiture électrique séduit de plus en plus d’acheteurs. En France, les hybrides et les 100 % électriques cumulent déjà plus de 17 % du total des ventes. La même tendance s’observe en Allemagne et en Amérique du Nord.

Le marché des voitures électriques et hybrides apporte un bol d’air frais à une industrie automobile mise au tapis par la Covid-19. En France, ce secteur très porteur voit ses ventes augmenter de 6,3 % pour les modèles électriques au premier semestre, et de 11,3 % pour les modèles hybrides.

Le constructeur Renault a écoulé 17 000 exemplaires, grâce à sa citadine Zoe. Au niveau mondial, l’américain Tesla assoit sa domination sur cette industrie innovante. Ces bonnes performances ont lieu dans un contexte où les acheteurs hésitent encore à se ruer sur ces solutions de mobilité moins polluantes, à cause de leur prix encore trop élevé et les lacunes en matière d’infrastructures de recharge.

L’auto électrique accélère malgré la crise actuelle

À la différence des voitures thermiques, les véhicules électriques et hybrides ont peu ressenti l’impact de la crise. Au contraire, leurs ventes affichent une forme exceptionnelle au premier semestre, en France comme en Chine, en Allemagne et aux États-Unis. D’après le Comité des constructeurs automobiles français,

ImportantLes nouvelles immatriculations de véhicules 100 % électriques frôlent la barre des 45 000 unités sur cette période.

Les modèles hybrides ont particulièrement tiré leur épingle du jeu, en s’accaparant 5 % de nouvelles parts de marché. Ces voitures représentent 11,3 % des ventes totales durant les six premiers mois de 2020. Cette part s’élève à 6,3 % pour les modèles 100 % électriques.

En Allemagne, l’évolution de ce secteur est encore plus impressionnante. En juillet,

ImportantLes ventes de voitures électriques outre-Rhin ont bondi de 288 % sur une année,

Avec 35 955 exemplaires neufs mis en circulation. Ces automobiles hybrides ou entièrement électriques pèsent à hauteur de 11,4 % dans les ventes totales de cette période. Dans le détail, les achats d’hybrides rechargeables ont plus que quadruplé (+485 % sur un an) à 19 119 unités, contre une hausse de 182 % pour les versions 100 % électriques (16 798 exemplaires écoulés).

Une hausse soutenue par les mesures d’incitation des gouvernements

L’essor des véhicules électriques s’appuie en grande partie sur les incitations fiscales et financières mises en place par les gouvernements, selon le président de l’ACEA, l’association des constructeurs automobiles européens. Les cas du Danemark, des Pays-Bas et de la France, ainsi que de plusieurs pays européens ayant encouragé l’adoption de ces solutions, montrent tous une hausse importante des ventes à la faveur de ces dispositifs de soutien. Et la progression s’arrête rapidement dès la fin de ces incitations, qui prennent la forme de :

  • prêt auto bonifié ;
  • prime à la casse ;
  • prime d’achat ;
  • prime à la conversion dans certains pays.

Certes, cette industrie relativement jeune fait face à un certain nombre d’obstacles, dont le prix de vente élevé des modèles et le manque d’infrastructures de recharge. Toutefois, ces problèmes devraient être réglés prochainement, selon un analyste. Selon lui, si les aides gouvernementales sont maintenues et si les prix des métaux rares n’augmentent pas, les autos électriques pourraient valoir autant que les véhicules thermiques de même puissance d’ici 4 à 5 ans. Renault, avec sa Zoe, se targue même de proposer dès maintenant une voiture électrique moins chère à l’utilisation qu’un modèle thermique.

Les investissements et les soutiens à l’électrique se multiplient

Pour accompagner et booster l’essor de l’automobile électrique, les pouvoirs publics n’hésitent plus à sortir le chéquier. La France, par la voix de son ministre des Finances, évoque la possibilité de prolonger le dispositif de la prime à la conversion, qui a déjà profité à plus de 100 000 acheteurs au mois de juin.

Dans son plan de relance post-Covid-19, le pays prévoit aussi d’accélérer le déploiement de bornes de recharge et de franchir la barre des 100 000 points installés fin 2021.

L’Allemagne suit la même voie, en doublant la prime à l’achat d’un modèle électrique (6000 euros contre 3000 euros auparavant) et en investissant 2,5 milliards d’euros en plus dans son parc de bornes de recharges publiques. Notons que les constructeurs investissent aussi massivement dans ce secteur, à l’image de Volkswagen qui compte miser jusqu’à 60 milliards d’euros d’ici 2024 pour électrifier son parc auto.

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.