335 milliards d’euros de provisions supplémentaires pour couvrir les pertes sur créances irrécouvrables des banques européennes

Milliards euros provisions couvrir perte creance banque

La crise du Covid-19 a impacté la majorité des secteurs économiques en Europe, en particulier le secteur bancaire. Dans une récente étude, Accenture annonce une augmentation de 335 milliards d’euros des provisions que les établissements de la zone devront passer. L’objectif de la mesure : couvrir les éventuelles pertes sur prêt irrécouvrables.

Augmentation de 335 milliards d’euros des provisions par rapport à 2019

En 2019, le risque de pertes sur créances a contraint les banques européennes à passer 80 milliards d’euros de provisions. En 2020, entre autres conséquences de la crise Covid-19, la probabilité d’abandon de prêts impayés est nettement plus élevée.

Aussi, selon Accenture,

Le montant des provisions pourrait être de 265 à 335 milliards d’euros supérieurs à son niveau de l’année dernière.

À l’échelle mondiale, le cabinet estime que

Les établissements bancaires devront provisionner l’équivalent de 2 à 2,4 % de leurs portefeuilles de crédits en prévision des dettes irrécouvrables.

Il précise que ce chiffre est

Deux fois plus important que celui observé en 2008 durant la crise financière.

Néanmoins, il anticipe de

Fortes disparités entre les pays en fonction de l’impact de la pandémie et des mesures de soutien à l’économie.

Par exemple, au Royaume-Uni, 1,5 million de cartes de crédit et de prêts conso font l’objet d’un moratoire de paiement, tout comme environ 15 % des emprunts immobiliers. Outre-Atlantique, quelque 9 % des détenteurs de prêts à l’habitat bénéficient d’un report de paiement depuis juin. Dans l’Hexagone, le rapport indique que ce sont plus de deux millions de clients, dont 80 % d’entreprises et de professionnels, qui ont négocié une suspension de leurs mensualités.

Le rôle essentiel des banques pour la relance économique

À travers un communiqué, Fabrice Asvazadourian, analyste chez Accenture, souligne

Le rôle essentiel des acteurs du secteur bancaire, aussi bien pour contrer les effets négatifs de la crise sur l’économie que pour accompagner une relance.

Fabrice Asvazadourian

L’objectif est de redresser rapidement la situation des ménages et des sociétés, alors que les dispositifs publics arrivent progressivement à leur terme.

À ce titre, les banques vont devoir répondre aux besoins de liquidités destinées à compenser les défauts de crédit et à doper la croissance économique. Cela signifie qu’elles devront accorder de nouveaux financements tout en gérant scrupuleusement leurs portefeuilles actuels.

Le cabinet redoute néanmoins une « explosion de l’endettement public et privé au niveau mondial », compromettant la capacité de remboursement des emprunteurs, toutes catégories confondues.

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.