Groupama développe le secteur de l’assurance d’individus

Capture du site Groupama

Pour Groupama, le lancement de la nouvelle entité Orange Bank constituera un évènement de taille pour marque l’année 2017. Selon le groupe, le produit d’assurance pour les emprunteurs connaitra un développement plus rapide grâce au déploiement de cette nouvelle offre. Les diverses législations en matière d’assurance et de résiliation de contrat feront d’ailleurs office d’appui aux efforts de l’entité.

Ainsi, Groupama prévoit le lancement de la nouvelle offre Orange Bank pour cette année 2017, sachant que 35% des parts de ce projet sont détenues par la mutuelle. Dans un premier temps, elle sera envoyée en version test vers la moitié du mois d’avril. Une fois que l’efficacité de l’offre aura été prouvée, le grand public pourra y avoir accès à compter de la mi-mai 2017.

Une fois déployée auprès de la clientèle, l’enseigne attend des résultats probants par rapport au développement du secteur de l’assurance emprunteur, et s’attend à ce que l’évolution de cette rubrique prenne de la vitesse. En outre, la mise en vigueur des différents dispositifs de résiliation assurance prêt immobilier ne fera que soutenir ce projet.

J’assure mon prêt au meilleur prix

La branche de l’assurance en difficulté

D’après les derniers bilans de 2016, le secteur de l’assurance a traversé une année assez difficile. En effet, la hausse de 0,7% à 7.163 millions d’euros enregistrée sur les chiffres d’affaires a été vite dissimulée, ombragée par la hausse de la sinistralité concernant les accidents corporels graves, mais aussi la sinistralité liée aux dégâts climatiques. Ainsi, le ratio combiné affiche une dégradation notable, finissant par atteindre les 100,3%. Le directeur financier de Groupama, Benoît Maes, d’expliquer :

Par rapport à 2015, la sinistralité sur les graves nous coûte trois points en plus, nets de réassurance, sur notre ratio combiné.

Benoît Maes

D’ailleurs, le directeur général du groupe, Thierry Martel, le confirme par les chiffres en ajoutant :

En valeur, cela fait 500M d’euros avant réassurance et 250M d’euros nets de réassurance.

Thierry Martel

De son côté, l’assurance de bien et responsabilité a aussi connu une chute conséquente de 118 millions d’euros au cours de l’année 2015, contre 25 millions d’euros en 2016, en termes de résultat opérationnel. Aussi, sur le plan économique, cette rubrique d’assurance enregistre une perte de 10 millions d’euros sur un glissement annuel de 2015 à 2016. L’année dernière a ainsi affiché un résultat opérationnel économique global de 153 millions d’euros.

J’assure mon prêt au meilleur prix

Une baisse du résultat net du groupe

En 2016, Groupama affiche un résultat net de 322 millions d’euros, si l’année 2015 elle a pu réaliser une performance de 368 millions d’euros. Mais ce résultat, bien qu’en baisse, vient conforter les fonds propres de l’entité, au même titre que les certificats mutualistes enregistrés tout au long de l’année 2015, s’élevant à une valeur numéraire de 190 millions d’euros. Ainsi, ils sont tout de même parvenus à atteindre les 8.752 millions d’euros, en affichant une progression de 6,5%.

Le groupe conserve alors sa marge de solvabilité de 149%, et avec l’intégration d’une « mesure transitoire sur provisions techniques », celle-ci atteint les 289% après avoir gagné 26 points.

De bons résultats malgré tout

En dépit de certains paramètres, Groupama ne se plaindra pas de l’année 2016 qu’elle a traversée. En effet, la firme a pu préserver une certaine pérennité par rapport à son chiffre d’affaires, qui s’est établi à 13 milliards 576 millions d’euros, avec une progression de 0,1%. Le directeur général du groupe de souligner :

Nous sommes contents de l’année 2016, car les résultats sont en ligne avec 2015 malgré une sinistralité particulièrement compliquée.

Thierry Martel

Par ailleurs, la rubrique des dommages de biens et responsabilité a aussi évolué de 0,7%, contre une baisse de 0,6% pour l’assurance de personnes. Selon les explications de Benoît Maes :

Cette baisse en personnes masque nos bonnes performances en assurance collective. Elle est essentiellement le résultat de notre politique de décollecte sur le fonds euros.

Benoît Maes

En outre, l’effet de l’Ani a permis à Groupama de conclure 55.000 nouveaux contrats en assurance collective. Selon les propos de son directeur général adjoint, Fabrice Heyries, ce pôle de la firme a pu réaliser un résultat opérationnel de 198 millions d’euros, avec une évolution de 46 millions d’euros :

Cela a engendré un surcroit de chiffre d’affaires de 150M d’euros quand nous perdons 70M d’euros en individuelle.

Fabrice Heyries


J’emprunte
sur
15 ans
J’assure mon prêt au meilleur prix
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.