Le nombre de ménages surendettés recule, mais la Banque de France reste prudente

bocal avec une pièce

Le nombre de dépôts de dossiers de surendettement est en recul, mais il apparait clairement que le budget des ménages est aujourd’hui mis à rude épreuve et les risques de défaillance sont bien réels. C’est en tout cas l’inquiétude de la Banque de France, notamment à cause de l’inflation. L’explosion des demandes d’aide alimentaire semble conforter les craintes de l’institution.

En bref
  • Le nombre de dossiers de surendettement déposés est en baisse.
  • La Banque de France craint néanmoins que la situation s’envenime à cause de l’inflation
  • Elle a mis en place un numéro vert pour s’informer sur les incidents bancaires et la procédure de mise en situation de surendettement.
Je réduis mes mensualités

L’inflation fait craindre une hausse du surendettement

S’il fallait trouver des raisons de ne pas s’alarmer face à la conjoncture économique, laquelle est rythmée par la flambée des prix de l’énergie et l’inflation en général, il faudrait sûrement regarder du côté des dépôts de dossier de surendettement.

Pour le moment, peu de ménages y ont recours. Mais la situation n’est pas moins critique pour autant puisqu’il a été constaté une augmentation significative des demandes d’aides alimentaires.

D’après les chiffres communiqués par la fédération Crésus, laquelle œuvre dans la prévention du surendettement, plus de 20 courriers par semaine lui sont désormais adressés, portant sur des demandes d’aide (contre 5 ou 6 auparavant).

Autre association à tirer la sonnette d’alarme, le Secours catholique attire l’attention sur l’impact de la hausse du prix de l’essence et des énergies en général sur les finances des ménages. La situation est d’autant plus préoccupante avec l’hiver qui est encore loin d’être terminé.

ImportantPar voie de conséquence, les risques d’un emballement des dépôts de dossier de surendettement sont élevés.

Néanmoins, cette augmentation ne devrait pas intervenir cette année, la Banque de France tablant sur 115 000 dépôts d’ici la fin de l’année.

À titre de comparaison, les chiffres de l’année dernière font état de 143 000 dossiers déposés en 2019 et de 121 000 en 2021.

Je réduis mes mensualités

La Banque de France reste vigilante

Certes, des solutions existent pour permettre aux ménages en difficulté d’assainir leur situation financière, par exemple le rachat de crédit.

Cependant, malgré ces alternatives et la volonté des établissements bancaires de proposer les offres de crédit les plus adaptées à chaque emprunteur, la Banque de France surveille de près la situation des demandeurs de crédit.

Dans cette optique, elle a mis en place un numéro vert que les clients peuvent appeler pour se renseigner sur les incidents bancaires, dont ils pourraient être victimes ou sur le surendettement en général.

Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités
top

Déjà 1 million d’abonnés à notre newsletter

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités

Une erreur est survenue
En vous abonnant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de données personnelles. Vous pourrez vous désabonner à tout moment depuis le lien présent dans chaque newsletter que vous recevrez.

Je regroupe mes crédits

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.