Le marché immobilier se porte mieux en Belgique

L'immobilier belge

Contrairement à ce qui se passe en France, le marché immobilier se porte bien en Belgique. Avec 155 565 transactions conclues en 2016, le secteur y affiche une croissance de 8 %. Bruxelles et Flandre se distinguent avec un taux de croissance atteignant respectivement 12 % et 13 %. En revanche, comparé à la nouvelle construction, l’existant séduit davantage les acheteurs immobiliers belges.

Une préférence pour une habitation existante

Une étude d’AXA Bank sur les préférences du Belge en matière d’acquisition immobilière rapporte que 58 % des acheteurs privilégient une habitation existante au lieu d’une nouvelle construction. D’après une porte-parole de l’établissement bancaire, cela s’explique principalement par le prix en vigueur dans l’existant :

Une habitation existante est parfois moins chère que de démarrer une nouvelle construction de zéro.

Par ailleurs, pour 25 % des acheteurs, la possibilité d’étaler les coûts dans le temps justifie également ce choix. La porte-parole d’AXA Bank d’ajouter que

De cette manière, les propriétaires réalisent leur habitation de rêve étape par étape. Pour beaucoup, cette méthode est plus accessible que d'emprunter d'emblée l'ensemble de la somme pour une nouvelle construction.

Depuis deux ans, AXA Bank observe notamment une hausse de 25 % des demandes de crédits à la consommation destiné à la rénovation de logement existant.

BNP Paribas Fortis et Belfius font également le même constat en ce qui concerne l’augmentation des demandes de prêt rénovation. Chez Belfius, le volume des crédits octroyés pour des travaux de rénovation affiche un bond de 39 % par rapport à 2013, poussé par la faiblesse des taux qui sont historiquement bas. Chez BNP Paribas Fortis, le volume emprunté est en hausse de 2 %, avec un montant moyen de 48 402 euros.

Quel taux pour votre projet ?

Hausse des demandes de crédits verts

Parallèlement, les banques belges affichent une forte hausse des ventes de prêts pour les travaux d’amélioration de la performance énergétique du bâtiment. Chez BNP Paribas Fortis par exemple, l’an dernier, ces crédits verts ont augmenté de 15 % en comparaison avec 2015. Une tendance qui devrait encore se poursuivre d’après une porte-parole de l’établissement :

Les normes actuelles et futures pour la construction et la rénovation, notamment sur le plan des performances énergétiques et de l'isolation, vont indubitablement faire augmenter la demande de ce type de crédits.

Chez AXA Bank, les demandes pour ce type de prêts ont augmenté de 12 % au cours des six derniers mois.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.