Ornikar boucle une levée de fonds de 100 millions d’euros

cônes route

Malgré des pertes en 2020 après un déploiement en Espagne, Ornikar ambitionne de se lancer davantage à l’étranger. Pour les trois prochaines années, la start-up envisage d’investir dans des pays en dehors de l’Europe. Un projet qui sera mené notamment grâce aux 100 millions d’euros qu’elle vient tout juste de récolter.

Dans le secteur des transports, la French Tech connaît aujourd’hui plus que jamais un succès. Jeudi 22 avril 2021, la start-up vient de réaliser un tour de table en série C de 100 millions d’euros. Une opération qui permet à l’auto-école en ligne d’atteindre un total de 146 millions d’euros depuis sa fondation en 2013. Pour information, celle-ci a été menée entre autres par le fonds d’investissement américain KKR, Large Venture (Bpifrance), H14, etc.

Dans ce contexte, elle suit les pas de BlaBlaCar qui a récolté 115 millions de dollars deux jours auparavant. Ce qui a permis au leader français du covoiturage d’être valorisé à 2 milliards de dollars.

Je trouve la meilleure assurance auto

Des pertes en 2020

Se réjouissant de la situation, le président d’Ornikar, Benjamin Gaignault, souligne la simplicité de leur activité. D’un côté, ils offrent des leçons digitales pour réussir le Code de la route. De l’autre, ils proposent une ubérisation des cours de conduite en dirigeant les adhérents vers des moniteurs indépendants agréés.

Ce qui leur permet d’appliquer des tarifs jusqu’à 38 % plus avantageux qu’un établissement classique. Par ailleurs, la scale-up aide également ses clients dans l’achat d’un véhicule et leur présente une couverture avec Ornikar Assurance. Une enseigne créée en 2020 et qui est désormais visible sur les sites de comparateur assurance auto.

Dans ce contexte, 420 000 internautes ont souscrit son offre en 2020 pour passer les épreuves du Code de la route. Pour la même année, l’entreprise a enregistré un chiffre d’affaires de 45 millions d’euros. Cependant, elle a aussi connu 12 millions d’euros de déficits. Pour cause, elle s’est lancée en Espagne en mars 2020 après 7 ans d’implantation dans l’Hexagone.

Une accélération à l’international d’ici 2024

Avec les fonds récemment levés, Ornikar envisage la réalisation de grands projets. Elle ambitionne notamment de développer la commercialisation d’assurance auto sur son site. Benjamin Gaignault révèle à ce propos que pour l’année en cours, ils prévoient de :

[…] Faire un chiffre d’affaires de 80 millions dont 70 millions pour l’activité auto-école en France.

Benjamin Gaignault

Cette croissance fulgurante est suivie de près par l’Élysée. Selon une source, Emmanuel Macron pense que :

Ces levées de fonds très importantes malgré la pandémie montrent la résilience de la French Tech qui crée des emplois et contribue à assurer notre souveraineté numérique.

Emmanuel Macron

En outre, le président de la jeune pousse tricolore annonce :

Nous nous donnons trois ans pour nous implanter dans deux gros pays supplémentaires, pas forcément en Europe.

Emmanuel Macron

Une équipe de 10 personnes, baptisée Onroad, a déjà été créée en vue de cette internationalisation. Parmi les marchés ciblés, on peut citer l’Inde, les États-Unis, le Brésil et le Japon. Selon les prévisions, le lancement dans l’un de ces pays se fera début 2022 au plus tôt.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.