Quel remboursement du chiropracteur par la mutuelle santé ? 

La chiropraxie est une pratique spécifique qui prend en charge les pathologiques mécaniques du corps humain. Cette spécialité n’étant aujourd’hui pas reconnue par l’Assurance maladie, il est nécessaire, si vous envisagez d’obtenir un remboursement de votre séance avec un chiropracteur, de souscrire une bonne mutuelle santé. C’est le moment de comparer les offres pour trouver la meilleure couverture.

Qu’est-ce qu’un chiropracteur ?

La chiropraxie n’est apparue que récemment en France, environ un siècle après qu’elle ait été fondée aux États-Unis.

chiropracteur

Le chiropracteur est un spécialiste de la colonne vertébrale qui va s’intéresser en réalité à tous les troubles neuro-musculosquelettiques du corps et à ses conséquences. Les dysfonctionnements peuvent engendrer des douleurs, voire entraver les mouvements, le chiropracteur a pour vocation de vous soulager.

Il traite ainsi divers troubles tels que :
  • La lombalgie ;
  • La sciatique ;
  • La hernie discale ;
  • L’arthrite ;
  • La tendinite ;
  • L’entorse ;
  • L’arthrose ;
  • Etc.

Quelle différence entre le chiropracteur et l’ostéopathe ?

La différence première entre chiropracteur et ostéopathe réside dans la manière de procéder. En effet, tandis que le chiropracteur s’intéresse aux systèmes nerveux et ostéoarticulaires, l’ostéopathe se concentre sur les systèmes viscéraux, liquidien et crânien.

Autre différence : la formation. Il existe différentes formations pour devenir ostéopathe. Ce professionnel peut suivre des études de médecine ou de kinésithérapie puis suivre une formation spécifique d’ostéopathie. Il peut aussi suivre un cursus spécifique de 5 ans. Pour la chiropraxie, la donne est différente. Il n’existe qu’un centre de formation en France. La formation est la même partout dans le monde. Elle se déroule sur 6 ans.

Enfin, les actes autorisés ne sont pas les mêmes pour les chiropracteurs et les ostéopathes. Ce dernier ne peut exercer qu’avec ses mains tandis que le chiropracteur peut utiliser des instruments. De plus, l’ostéopathe a besoin d’un avis médical pour manipuler les cervicales, ce qui n’est pas le cas du chiropracteur.

La Sécurité sociale rembourse-t-elle le chiropracteur ?

Les élèves suivent une formation importante pendant 6 ans, composée de 15 mois en internat durant lesquels ils sont amenés à consulter avec des professeurs et à faire des stages hospitaliers. Ils peuvent compléter leur formation pratique par une spécialisation durant 1 à 3 ans en neurologique, radiologie, etc. Malgré cela, le chiropracteur n’est pas considéré comme un médecin puisqu’il n’a pas suivi le cursus classique de la médecine.

Aujourd’hui encore, la chiropraxie est considérée comme une médecine douce. À ce titre, l'assurance maladie n’assure aucun remboursement du chiropracteur.

Cela implique un reste à charge important en raison du prix d’une séance de chiropraxie :
  • 45 à 55 € en province ;
  • 70 à 80 € à Paris.

Peut-on espérer un remboursement du chiropracteur par la mutuelle santé ?

Cette fois, un remboursement du chiropracteur peut s’envisager. Ne vous précipitez pas toutefois pour prendre rendez-vous, cette pratique n’est pas remboursée par toutes les formules de mutuelle santé.

remboursement de séance chiropracteur

Vous le savez, lorsque vous cherchez une mutuelle santé, chaque organisme vous propose différentes formules. C’est un peu comme l’assurance au tiers, au tiers + et l’assurance tous risques en auto. Vous faites le choix de votre niveau de protection.

Avec une formule de base de complémentaire santé, il y a fort à parier que vous n’obtiendrez pas de remboursement du chiropracteur. Cette formule de mutuelle santé pas chère permet simplement de compléter les remboursements de la Sécurité sociale à hauteur du tarif conventionnel. Elle prend mal en charge les lunettes, les prothèses dentaires, etc. Elle n’offre pas de remboursement des dépassements d’honoraires, des médecines douces, de l’automédication, etc.

Comprendre le remboursement du chiropracteur par la mutuelle

Contrairement à certains remboursements exprimés en pourcentage de la base de remboursement (BR) de la Sécurité sociale, voire du PMSS (plafond mensuel de Sécurité sociale) et du PASS (plafond annuel), le remboursement du chiropracteur est exprimé en euros. Cela s’explique par le fait que vous ne pouvez espérer aucune prise en charge de la Sécurité sociale. En consultant un tableau de garanties de complémentaire santé, vous comprenez donc immédiatement le montant du remboursement que vous pouvez espérer pour vos séances de chiropraxie.

Les mutuelles santé proposent deux solutions :
  • Un forfait annuel : ici, vous disposez d’un montant à l’année qui vous permet d’être remboursé tant qu’il n’est pas atteint. Par exemple, si votre séance vous coûte 50 € et que vous avez droit à 150 €, vous pouvez faire 3 séances avec un chiropracteur sans reste à charge ;
  • Un forfait par séance : c’est ce qui est plus communément appliqué. Notamment, vous avez droit à 45 € par séance, et ce pour 3 séances par an. Si votre chiropracteur facture 50 €, vous aurez un reste à charge de 5 € à chacune des trois premières séances. À partir de la 4e, vous n’avez plus aucune prise en charge.

Mais attention. Lorsque votre mutuelle vous propose un forfait par an ou par séance, cela concerne toutes les médecines douces confondues. Si vous allez voir un chiropracteur, un ostéopathe, un diététicien et un psychologue, vous n’avez pas le droit, selon notre exemple, à 150 € ou 3 séances par praticien. Votre forfait s’applique sur l’ensemble des spécialités.

Comparer les mutuelles santé pour obtenir le meilleur remboursement

Pour espérer un remboursement optimal du chiropracteur, il est nécessaire de comparer les offres. Certaines complémentaires santé vont vous proposer, selon les formules, un remboursement de 20 à 50 €, d’autres de 30 à 60 €, quand d’autres encore assurent une prise en charge identique de 35 € par séance, quelle que soit la formule.

En faisant un comparatif de mutuelle santé pas chère, vous pouvez trouver la garantie qui correspond à votre manière de consommer la médecine douce pour réduire au maximum votre reste à charge. Si vous allez plusieurs fois par an chez le chiropracteur, il est parfois intéressant de souscrire un niveau de garantie plus élevé, le prix supérieur sera compensé par une prise en charge plus importante. De plus, avec une formule plus protectrice, votre mutuelle vous remboursera mieux d’autres actes tels que les dépassements d’honoraires, la chambre particulière, etc.

Le comparatif de mutuelle santé est gratuit et permet de trouver le meilleur rapport qualité/prix pour maîtriser votre budget et mieux accéder aux soins.

top

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.