Publicité automobile : les messages de prévention sont désormais obligatoires

publicité automobile

Les autorités et les responsables de la prévention routière ne lésinent pas sur les efforts pour réduire les risques d’accidents de la circulation. Depuis le début du mois de mars, toutes les publicités automobiles sont soumises à une nouvelle règlementation. Celles-ci doivent désormais contenir des messages incitant les consommateurs à se convertir à la mobilité douce. Les constructeurs et les annonceurs ont trois mois pour se conformer à cette nouvelle obligation. En même temps, la classe d’émissions de CO2 de leurs véhicules doit être bien visible dans la réclame.

Je trouve la meilleure assurance auto

Des messages visibles par tous

Depuis quelques jours, des messages comme « Pour les trajets courts, privilégiez la marche ou le vélo », « Pensez à covoiturer » ou « Au quotidien, prenez les transports en commun » sont insérés et bien visibles dans les spots publicitaires automobiles.

Important Outre la télévision, tous les autres canaux utilisés par les fabricants et les acteurs du monde de l’automobile sont concernés : les publicités sur le Web, la presse écrite, le cinéma et la radio doivent inclure ces messages de recommandation.

Le hashtag SeDéplacerMoinsPolluer doit aussi être présent, sauf à la radio où il ne risque pas d’être vu.

Une amende de 50 000 euros s’applique en cas de manquement.

La réduction de la pollution liée aux déplacements en automobile

Pour le ministère de la Transition écologique, l’objectif de ces messages de recommandation est de convaincre les gens à restreindre les déplacements en voiture, notamment pour les trajets quotidiens de moins de cinq kilomètres.

Si l’initiative est louable, France Nature Environnement (FNE) soulève le problème de l’insuffisance de solutions de transport « disponibles, fiables et agréables ».

Pour le cabinet du ministère, l’idée est aussi que l’enjeu climatique devienne rapidement l’un des critères susceptibles d’influencer les comportements d’achat des consommateurs. Ce qui permettrait de tenir les engagements de la France d’interdire les ventes de modèles thermiques d’ici 2035.

Selon la journaliste Maeva Damoy,

D’ici six ans, plus aucune pub pour les véhicules les plus polluants ne sera diffusée.

Maeva Damoy

Je trouve la meilleure assurance auto

Afficher le score carbone des véhicules

Autre contrainte pour ces acteurs, l’obligation de mettre en avant le « score carbone » (de A à G) dans les réclames publicitaires dans le cadre de la loi LOM (loi d’orientation des mobilités).

À noter que le devis assurance auto remis par votre compagnie devra tenir compte de cet élément et des autres facteurs écologiques de votre véhicule.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.