L’équipementier français Plastic Omnium rachète la division éclairage de Varroc

clés de voiture

L’acquisition a été communiquée au public récemment. Le groupe français a aussi fait part de son souhait de se positionner sur le marché de l’éclairage. Un secteur qui est en plein essor actuellement. Le rachat de la division de l’entreprise indienne Varroc a été décidé pour ce faire. Plastic Omnium espère pouvoir optimiser ses résultats grâce à cette opération.

Plastic Omnium poursuit ses projets de développement. Après le rachat d’AMLS, l’entreprise se tourne vers la mise en place de sa division spécialisée dans l’éclairage. Pour la réalisation, elle a fait l’acquisition des activités de la structure indienne Varroc qui concernent ce secteur. L’opération lui a valu plusieurs centaines de millions d’euros. Les gains ne seront toutefois pas minimes si l’on s’en tient aux prévisions de l’équipementier français. Plastic Omnium s’attend à un chiffre d’affaires atteignant le milliard d’euros. La société devra cependant redynamiser la branche éclairage qu’il vient d’acheter pour y parvenir. Elle se trouve face à un déficit qui aurait été dû à une exploitation insuffisante de ses usines.

Je trouve la meilleure assurance auto

Atteindre une croissance de 5 % par an

Ses activités éclairage ont permis à Varroc de réaliser un chiffre d’affaires de 800 millions d’euros en 2021. Cette division réunit huit sites dédiés aux travaux de recherche et développement (R&D) auxquels s’ajoutent huit usines. Ils sont répartis dans plus de 10 pays à l’échelle mondiale. Le Maroc, les États-Unis, le Mexique ou la Turquie en font partie. 6 500 salariés travaillent à ce jour pour son compte.

Avec son rachat, Plastic Omnium espère atteindre une croissance annuelle de 5 % à l’horizon 2027. L’objectif fixé en matière de chiffres d’affaires est d’un milliard d’euros. L’équipementier français souhaite dans ce cadre créer une division dédiée à la branche éclairage. L’acquisition d’une structure existante lui permet toutefois d’hériter de son portefeuille clients. Varroc a réuni plusieurs constructeurs de renom dans sa base clientèle. Ceci revêt une importance capitale dans un secteur aussi concurrentiel.

Les acteurs sont aussi nombreux que ceux des autres secteurs comme l’assurance. De plus, une partie d’entre eux possède le statut de leader mondialement connu. Hella, Valeo ou Forvia en sont des exemples. Les clients peuvent néanmoins évaluer les offres avant l’achat comme le font les consommateurs avec un comparateur assurance auto.

Je trouve la meilleure assurance auto

Des activités complémentaires

Plastic Omnium devra pourtant commencer par sortir sa nouvelle division du déficit. En effet, Varroc a connu une chute en 2021 avec sa branche éclairage. Elle a enregistré une perte de 22 millions d’euros au niveau de son excédent brut d’exploitation (Ebitda). Celui qui en a fait l’acquisition espère relever la marge Ebitda et se donne 18 mois à 3 ans pour le réaliser.

L’équipementier français compte sur ses compétences en matière de gestion pour y parvenir. Il s’appuie également sur la synergie qui existe entre ses différentes activités.

De plus, son directeur général, Laurent Favre, soutient que les activités de Varroc complètent parfaitement celles d’AMLS. Ce dernier dispose selon lui de ressources consacrées à l’innovation, aux produits de haute technologie ainsi qu’aux solutions logicielles.

Pour rappel, le groupe a racheté cette structure allemande fin mars 2022 pour 65 millions d’euros. Le contrat avec son homologue indien a été conclu pour 600 millions d’euros. Il espère toutefois avoir la capacité de combler les besoins de ses clients en matière d’ éclairages intégrés.

Plastic Omnium est notamment connu pour ses solutions de dépollution et ses réservoirs de carburant. L’entreprise est aussi active dans la fabrication de pièces extérieures avec lesquelles elle réalise 40 % de son chiffre d’affaires. Celui-ci est estimé à 8 milliards d’euros.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.