Les équipementiers suédois enchaînent les grands projets dans l’industrie automobile

ingénieur

Dans le secteur de l’automobile, les yeux sont tournés en partie vers la Suède ces derniers mois. Implanté sur ce territoire, Northvolt AB s’est uni avec quelques constructeurs de voitures pour produire des batteries en Europe. SSAB, lui, fait équipe avec Daimler et Faurecia pour fabriquer des sièges auto avec de l’acier sans combustibles fossiles.

Après avoir conclu des coopérations d’envergure, SSAB a beaucoup été mentionné dans les médias ces derniers temps. En effet, pour le recours à des aciers dénués de composants fossiles, l’entreprise suédoise a décidé de s’associer avec Daimler. Basé à Nanterre, Faurecia se joindra également aux deux partenaires. Pour tous les consommateurs, l’équipementier automobile prévoit de fabriquer des sièges avec un acier ayant une empreinte carbone très faible. Théoriquement, des énergies vertes se substitueront à ce dernier. Le gaz remplacera alors le pétrole et le charbon. Toutefois, presque tout l’hydrogène utilisé sur la planète est produit à partir du vaporeformage du méthane.

Je trouve la meilleure assurance auto

Contribuer à la fabrication de sièges écologiques

Concrètement, SSAB fabriquera l’acier le plus sophistiqué et ambitieux, le tout avec une énergie dite verte. Pour ce faire, le spécialiste des alliages métalliques se servira d’électricité exempte de carbone. Il se passera ainsi des combustibles fossiles comme le charbon à coke, habituellement employés dans la production de l’acier. En vertu de la collaboration énoncée plus haut, Faurecia :

[…] Développera, testera, validera et industrialisera des structures de sièges à très faible empreinte CO2.

Afin de générer l’hydrogène à l’aide d’eau, SSAB doit cependant recourir à des centrales d’électrolyse. De cette manière, l’industriel semble avoir résolu le problème de l’abandon du pétrole et du charbon. Aucune précision sur l’origine de l’électricité n’a été fournie et nombre d’observateurs s’interrogent si cette énergie provient :

  • D’une source renouvelable ;
  • D’un mix global.

Toutefois, l’entreprise suédoise s’attend à ce que ce projet contribue à la diminution des émissions carbonées de son pays. Le procédé de fabrication de l’acier étant différent, le coût des sièges, quant à lui, évoluera. Si bien que le même phénomène pourrait se produire au niveau des devis assurance auto.

Je trouve la meilleure assurance auto

Produire des batteries sur le Vieux Continent

La Suède compte des sociétés qui prospèrent sur son territoire. À part SSAB, elle abrite notamment Northvolt AB, qui s’est déjà alliée à BMW ou le groupe Volkswagen. Par ces partenariats, la firme nordique ambitionne de fabriquer des milliers de batteries pour voitures électriques en Europe.

Dans cette perspective, elle érige depuis quelques temps sa première usine consacrée aux batteries à Skelleftea, au nord de la Suède. La production initiale de ce site avoisinera les 4 GWh. Par la suite, Northvolt projette d’augmenter son potentiel jusqu’à 60 GWh par an. Actuellement, même la géante de Tesla dans le Nevada n’en génère pas autant. En association avec Volkswagen, une autre usine sera mise en place secondairement au cœur de l’Allemagne, à Salzgitter. La construction d’un troisième site est également en préparation en Finlande.

top

Archives

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.