Le PTZ et les taux bas encouragent l’accession à la propriété

acceder a l'immobilier

Grâce à la hausse du nombre de PTZ accordés en région et à ses conditions assouplies, les ménages désireux d’acheter pour la première fois leur résidence principale sont avantagés. Et avec des taux toujours très bas, la période est propice à la concrétisation de leur projet.

Succès du PTZ pour financer une première accession à la propriété

Le prêt à taux zéro (PTZ) est un financement accordé pour 5 à 15 ans sans intérêt ni frais de dossier. Il a pour vocation de faciliter l’accès au crédit et à la propriété des ménages jeunes ou aux revenus faibles.

Depuis le 1er janvier, il concerne toute la France, pour des biens neufs ou anciens (sous conditions de travaux). Même s’il est soumis à des plafonds de ressources, ces derniers ont été relevés, rendant éligible un nombre croissant de foyers.

Ses nouvelles modalités attirent les primo-accédants, qui y recourent massivement pour compléter un emprunt immobilier classique pour acheter leur premier logement. En effet, son montant peut représenter jusqu’à 40 % de la somme nécessaire à la réalisation de l’opération dans le neuf.

D’ici à la fin de l’année, le dispositif comptera encore plus de bénéficiaires, en ligne avec la forte croissance enregistrée depuis 2015. Le gouvernement s’est fixé un objectif de 120 000 PTZ distribués et de 50 000 créations d’emplois dans le secteur de la construction en 2016.

L’importance de négocier l’assurance de prêt immobilier

Le dynamisme du marché de la primo-accession et des investissements est dû en grande partie à des crédits à l’habitat très peu chers. Après plusieurs mois de baisse constante, les taux ont atteint de nouveaux records, en dessous de 2 %, toutes durées confondues, même les plus longues.

Mais il existe un autre aspect dont les candidats à la propriété ne sont pas toujours conscients : le poids de l’assurance de prêt immobilier dans le coût total du financement, en hausse dans un contexte de contraction de la part des intérêts.

Il est donc essentiel de négocier son assurance auprès de la banque avant de signer un contrat quelconque. La loi Hamon permet depuis le 26 juillet 2014 de changer d’assurance sans pénalité durant les douze premiers mois qui suivent la signature de l’offre de prêt.

Archives

Le meilleur taux pour votre assurance de prêt
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Plus de 50% d’économies
sur votre assurance de prêt
je compare les offres
Assurance de prêt
Notre comparateur sélectionne l'assurance crédit immobilier la plus adaptée à votre profil et au meilleur tarif
Étude
gratuite et sans
engagement
COMPAREZ LES DEVIS D'ASSURANCE DE PRÊT GRATUITEMENT
Je compare les tarifs ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.