Quelques conseils pour bien négocier son assurance de prêt immobilier

 negociation immobiliere

Le prêt immobilier est entré dans un nouveau contexte depuis quelques années, modifiant les conditions de négociations des assurances de prêt.

En quelques années, le domaine de l’immobilier a connu de nombreux changements. Avec l’évolution du marché, le système d’encadrement des loyers, mais surtout la baisse des taux d’intérêt, le domaine du prêt immobilier est confronté à une situation plutôt contraignante.

Face à ce nouveau contexte, les gens sont amenés à renégocier leur contrat, voire de souscrire un nouvel accord pour l’obtention d’un nouveau prêt. Afin de pouvoir débattre sur le sujet, les clients doivent connaitre certains points sur les garanties de prêt.

L’assurance prêt : une condition exigée par les banques

L’octroi d’un prêt immobilier auprès d’un établissement financier requiert avant tout un apport de la part du demandeur. La valeur de celui-ci devra être considérable pour s’équilibrer au montant du prêt.

Du fait que les emprunts demandés pour des investissements immobiliers soient généralement élevés, les banques exigent de leurs clients une assurance auprès d’un établissement spécifique.

Bien que la souscription à un tel contrat ne soit pas une condition sine qua non pour l’obtention d’un prêt, il sera plus difficile pour les emprunteurs non-assurés d’obtenir de crédits sans une assurance.

Une protection pour les deux parties

L’assurance de prêt immobilier présente des clauses favorables, aussi bien pour l’emprunteur que pour l’établissement qui accorde le prêt. La validité du contrat doit être équivalente à la durée de remboursement du prêt.

Si le client se trouve dans l’incapacité à honorer le paiement de ses échéances, ce sera la responsabilité de l’assureur de prendre le relai. Toutefois, cette incapacité devra être validée par un constat d’infirmité disqualifiante de la personne ou de son inaptitude à travailler.

La perte d’un emploi pourrait être une raison de bénéficier de l’assurance prêt, mais elle ne se justifie pas en toutes circonstances.

Savoir négocier son assurance prêt

Une assurance de prêt immobilier génère des coûts qui peuvent peser sur votre budget. En moyenne, les frais peuvent atteindre jusqu’à 31% de votre emprunt. Toutefois, il est possible de marchander votre contrat, mais les conditions de négociation dépendront de plusieurs paramètres, à savoir : vos besoins, votre situation financière et aussi des gages que vous mettez à disposition pour garantir votre prêt.

Par ailleurs, afin de bénéficier des modalités plus avantageuses, il faut adopter une bonne stratégie de négociation. En effet, les taux bancaires sont nettement plus élevés que ceux des établissements spécialisés dans le domaine.

La différence entre les deux entités peut atteindre jusqu’à 0,30% d’écart, en faveur des assureurs. Il est essentiel de procéder à une comparaison des offres avant toute souscription.

Archives

Le meilleur taux pour votre assurance de prêt
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Plus de 50% d’économies
sur votre assurance de prêt
je compare les offres
Assurance de prêt
Notre comparateur sélectionne l'assurance crédit immobilier la plus adaptée à votre profil et au meilleur tarif
Étude
gratuite et sans
engagement
COMPAREZ LES DEVIS D'ASSURANCE DE PRÊT GRATUITEMENT
Je compare les tarifs ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.