Une source d’économies ignorée

assurance emprunt immobilier

Les taux de crédit très faibles font souvent oublier le coût de l’assurance emprunteur. Pourtant, depuis la loi Hamon, les souscripteurs d’un prêt immobilier peuvent remplacer leur assurance durant les 12 premiers mois de leur engagement. Une négligence qui prive les Français d’économies substantielles.

Multiples freins à la délégation d’assurance emprunteur

La délégation d’assurance existe pour offrir aux emprunteurs le libre choix de leur assureur et de la formule.
Pourtant, le dispositif ne représente que 15 % des assurances de crédit contractées en 2015.

Selon notre président, ce chiffre s’explique par la méconnaissance de la loi par la majorité des consommateurs, et la crainte de s’engager dans de nouvelles formalités, d’autant que les banques sont clairement réticentes à laisser leurs clients opter pour une offre d’assurance individuelle concurrente.

Pour les dissuader, elles jouent sur la condition imposée par la règlementation de présenter un contrat alternatif dont les garanties sont au moins égales, sinon supérieures, à celles de leur contrat de groupe maison. Et malgré l’obligation de justifier un éventuel refus, nombreux sont les cas de rejets qui sont mal ou pas motivés.

Gains considérables avec la renégociation

Si les banques sont peu enclines à accle changement d’assurance, c’est parce qu’elles compensent sur ce produit la baisse de marge causée par le repli continu des taux de prêt immobilier.

En effet, les taux record de mai 2015 sont régulièrement battus depuis début 2016.
Par exemple sur 20 ans, le taux est passé de 3,30 % en mars 2014 à 2,23 % un an plus tard, et maintenant à 2,10 %. La proportion de banques appliquant des taux inférieurs à 2,10 % sur cette durée a par ailleurs fortement progressé en un an, de 21 % à 75 %.

Les gains estimés sont considérables sur la base d’un capital de 200 000 € : le pic est atteint avec un emprunt souscrit en 2012 (32 698 € en moyenne), mais même les contrats plus récents (2014) permettent de réduire la dette de 21 272 €. Ces montants expliquent la forte croissance des renégociations de crédit, dont la part dans nos dossiers a augmenté de 20 % entre décembre 2015 et mars 2016, à 30 %.

Ces économies sur le coût total du crédit peuvent être maximisées avec l’assurance couvrant l’emprunt. Les emprunteurs présentant un risque aggravé de santé en particulier peuvent, grâce à une assurance déléguée, accéder à une bonne couverture et obtenir le crédit sollicité. Pour tout candidat à la propriété, le taux de crédit ne doit donc pas faire oublier la nécessité de comparer et négocier aussi l’assurance de prêt.

Archives

Le meilleur taux pour votre assurance de prêt
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Plus de 50% d’économies
sur votre assurance de prêt
je compare les offres
Assurance de prêt
Notre comparateur sélectionne l'assurance crédit immobilier la plus adaptée à votre profil et au meilleur tarif
Étude
gratuite et sans
engagement
COMPAREZ LES DEVIS D'ASSURANCE DE PRÊT GRATUITEMENT
Je compare les tarifs ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.