La pénurie de semi-conducteurs pénalisant le secteur automobile en 2021 n’a pas freiné Tesla dans sa production de voitures électriques

Tesla model 3

Avec la crise sanitaire et ses conséquences sur l’approvisionnement en matière première, force est de constater qu’en 2021, la pénurie de semi-conducteurs a mis un frein à la production de véhicules électriques auprès des industriels de l’automobile. Du moins, pour la majorité puisque pour sa part, Tesla a fait figure d’exception.

Au niveau mondial, de nombreux constructeurs étaient contraints de suspendre la production de voitures électriques pour certaines de leurs usines en 2021. Ce, pour la simple raison qu’à cause de la crise sanitaire, le secteur a fait face à un problème logistique de taille, la pénurie de semi-conducteurs.

Ce qui ne fut évidemment pas le cas pour Tesla qui a récemment fait savoir que, grâce à l’adoption de différentes stratégies, l’entreprise est parvenue à contourner cet obstacle. Mieux encore, ce constructeur américain ne s’est pas retenu pour dire que son bilan annuel pour la saison 2021 a été plus qu’encourageant en se manifestant à l’explosion des ventes de ses modèles électrifiés.

Je trouve la meilleure assurance auto

L’entreprise a su contourner le problème

À titre de rappel, les semi-conducteurs figurent en tête de liste des éléments incontournables pour la fabrication des véhicules électriques. Et avec les problèmes d’approvisionnement de cette matière première suite à la crise logistique engendrée par les conséquences de la pandémie du Covid-19, les constructeurs ont été obligés de mettre un frein à leur production.

Pour d’autres acteurs, des stratégies ont été mises sur pied pour éviter une telle situation comme ce fut le cas pour Elon Musk indiquant que :

Tesla a pu contourner une bonne partie du problème en utilisant de nouveaux modèles de puces et en réécrivant les logiciels en conséquence.

Elon Musk

Ce constructeur américain a aussi annoncé que la montée en régime de son usine à Shanghai lui a également permis de surmonter les obstacles pouvant peser sur sa production. De quoi, permettre à l’enseigne d’obtenir une longueur d’avance sur la concurrence et d’accélérer les pas dans ses capacités d’assemblage à travers la création de nouvelles usines. Deux pour être plus précis étant donné que l’une devrait prochainement voir le jour en Allemagne si l’autre sera lancée au Texas.

Les résultats sont plus qu’encourageants

Pour Tesla, les stratégies adoptées pour contourner les problèmes liés à la pénurie des semi-conducteurs ont porté leurs fruits d’autant que son usine de Shanghai l’a beaucoup aidé pour tenir le coup. Et les résultats sont plus qu’encourageants puisqu’il suffit de porter un regard sur les nouvelles souscriptions à une assurance auto pas cher pour se rendre compte que les modèles électriques du groupe ont joué une belle part sur la saison 2021.

Le constructeur en donne la preuve dans son bilan annuel en faisant état d’une croissance des ventes atteignant la barre des 87,4% par rapport en 2020, alors que dans ses prévisions de janvier 2021, il tablait sur une croissance moyenne de 50% des livraisons par an. Une très belle performance pour l’entreprise qui est ainsi parvenue à mettre sur les routes près d’un million de ses modèles électrifiés en précisant dans un communiqué que :

En 2021, nous avons livré plus de 936 000 véhicules.

Soit :

  • 911 208 exemplaires de ses Model 3 et Y vendus à 90 000 dollars l’unité ;
  • 24 964 véhicules de ses Model S et X vendus à 100 000 dollars l’unité.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.