Cancer de l’estomac et assurance de prêt

En général, les symptômes révélant un cancer de l’estomac sont tardifs. Cette maladie est pourtant responsable du décès d’un grand nombre de personnes tous les ans. Lors de la souscription d’une assurance de crédit immobilier, elle doit être déclarée à l’assureur. Un médecin-conseil estimera les risques auxquels ce dernier pourrait s’exposer en acceptant de couvrir l’emprunteur.

Assurance de pret cancer estomac

Une personne atteinte d’un cancer de l’estomac peut, sous certaines conditions, prétendre à une assurance emprunteur. Les garanties et le coût de l’assurance sont établis en fonction de son profil et du stade de développement de sa maladie. Dans son cas, elle peut faciliter l’obtention d’un contrat d’assurance en se faisant accompagner par un courtier spécialiste en assurance de prêt immobilier. Il faut savoir que le cancer de l’estomac, autrement appelé cancer gastrique, évolue lentement. Il est souvent lié au tabagisme, à une consommation importante d’aliments marinés ou encore à une alimentation pauvre en fibres. Un diagnostic précoce augmente les chances de guérison.

L’assurance emprunteur pour les personnes atteintes d’un cancer gastrique.

L’assurance de prêt immobilier permet aux banques de se prémunir contre les risques de non-remboursement des échéances en cas d’incapacité de travail, de décès, etc. Si l’emprunteur souffre d’un cancer de l’estomac, il doit en informer son assureur. Ce dernier estimera le niveau de risque qu’il encourt en lui accordant une réponse favorable. Il va l’interroger sur ses habitudes de vie, ses antécédents médicaux, etc. Le futur assuré sera également soumis à un examen médical afin de déterminer l’extension de la maladie. Un scanner thoraco-abdomino-pelvien pourrait être demandé lors de ce contrôle.

Lorsqu’un individu présente un risque aggravé de santé, il est souvent difficile pour lui d’obtenir une assurance de prêt. Un refus d’assurance entraîne pourtant de manière systématique une réponse négative de la part de la banque prêteuse. En effet, les établissements bancaires n’accordent pas un prêt sans assurance emprunteur.

Le souscripteur doit ainsi faire une comparaison en ligne des offres disponibles sur le marché afin d’augmenter ses chances de trouver un contrat qui répond à ses besoins en termes de prix et de garantie. Même s’il est atteint d’un cancer gastrique, il dispose de la possibilité d’accéder avec plus de facilité à l’assurance en faisant jouer la concurrence.

En effet, une personne peut protéger son emprunt immobilier même en étant atteinte d’un cancer de l’estomac. Depuis l’application de la loi Lagarde, il lui est même plus facile d’acquérir une assurance emprunteur en optant pour un contrat individuel, parfaitement adapté à son profil. Il faut savoir que le cancer gastrique est considéré comme l’un des principaux risques aggravés par la majorité des établissements d’assurance, ce qui engendre la plupart du temps, des limites de garantie et des majorations de cotisation. Après un examen de son dossier d’assurance, un assureur informera le souscripteur de sa décision. Les cas suivants peuvent ainsi se présenter :

  • un accord à un tarif normal
  • un accord en pratiquant des surprimes
  • un accord en appliquant des exclusions de garantie
  • un refus d’assurance

Tout comprendre sur le cancer de l’estomac

Comprendre cancer estomac pour assurance de pret

Un cancer gastrique se développe rarement avant l’âge de 50 ans. Il est encore situé au niveau de l’estomac pour la majorité des cas diagnostiqués. Son évolution se traduit par des douleurs abdominales. Le patient éprouve des sensations de ballonnement, de brûlure, etc. Parmi les premiers symptômes de la maladie, on distingue également les nausées et la fatigue. Des hémorragies de l’estomac n’apparaissent que rarement. Le cancer de l’estomac n’est pas très fréquent en France. Au Japon, une personne sur mille est touchée par cette maladie. Dans la liste des pays les plus touchés, on retrouve en revanche la Corée et la Chine. Il faut savoir qu’en cas de suspicion de la maladie, une personne doit procéder à des examens comme :

  • la fibroscopie ou l’endoscopie
  • le scanner de l’abdomen et du thorax
  • la biopsie
  • le bilan nutritionnel
  • l’échographie abdominale
  • l’hémogramme
  • l’examen des selles

Le cancer gastrique touche plus les hommes que les femmes. Son traitement dépend de son stade d’évolution et de l’état de santé général du patient. Pour le déterminer, ce dernier doit consulter un diététicien, un gastro-entérologue, un chirurgien, etc. Souvent, ces médecins spécialistes lui recommandent la gastrectomie combinée à un curage ganglionnaire. Cette opération consiste à retirer l’estomac ou à l’amputer partiellement. Lorsque la maladie arrive à un stade avancé, il faut procéder à une chimiothérapie avant et après l’intervention chirurgicale. Si elle n’a pas encore touché d’autres organes, le recours à la chirurgie n’est pas nécessaire. Un traitement endoscopique pourrait être suffisant. Notons qu’un cancer gastrique peut être causé par :

  • des antécédents génétiques
  • une alimentation déséquilibrée et riche en sel
  • une alimentation pauvre en légumes et fruits (des aliments protégeant les parois internes de l’estomac)
  • une consommation excessive et régulière d’alcool et de tabac

cellules cancereuse et assurance de pret

En se multipliant, les cellules cancéreuses peuvent toucher d’autres organes comme le foie ou le pancréas. Elles peuvent également se répandre aussi bien dans l’œsophage que dans l’intestin. Certaines peuvent même se disperser dans la circulation sanguine.

Si le cancer s’est déjà propagé dans d’autres parties du corps, la chance de guérison se trouve. Un traitement peut toutefois ralentir sa progression. L’adénocarcinome est une forme de cancer de l’estomac survenant notamment chez les hommes dépassant la quarantaine. Il est très répandu en Islande et au Chili. En effet, il existe différentes formes de cancer gastrique parmi lesquelles on peut citer :

  • le lymphome gastrique
  • le sarcome
  • la tumeur stromale gastro-intestinale
  • la linite plastique

Le risque de développer un cancer gastrique est plus élevé chez les fumeurs, les hommes (six cas sur dix) et les personnes ayant un groupe sanguin A. Soulignons qu’après la chirurgie, un suivi médical s’impose afin de dépister un éventuel risque de rechute. Il repose notamment sur la surveillance de l’état nutritionnel du patient, l’examen clinique du foie, etc. Des règles hygiéno-diététiques permettent par ailleurs de prévenir certaines complications. Parmi elles, on retrouve les repas peu abondants, la suppression des sucres rapides ou encore l’arrêt de la consommation de boissons alcoolisées et gazeuses. Il faut savoir que les principaux symptômes d’un cancer de l’estomac sont :

  • une difficulté à avaler qui s’accentue au fil du temps
  • une perte d’appétit
  • des vomissements de sang
  • une anémie
  • une perte de poids involontaire
  • une indigestion
  • une sensation de malaise
  • des excréments de couleur sombre impliquant des saignements dans l’estomac
  • une altération de l’état général

Pour les atténuer, les médecins peuvent opter pour une chirurgie de pontage. Une radiothérapie peut par ailleurs être réalisée pour optimiser la probabilité de guérison ou bien prolonger la survie d’un patient. Elle peut être combinée à la chimiothérapie pour empêcher les cellules cancéreuses de se multiplier. Soulignons qu’en France, la plupart des cas de cancer gastrique sont diagnostiqués tardivement. En consultant un médecin, un patient sera informé sur les options de traitement, les effets secondaires possibles, etc. Selon le stade d’évolution de sa maladie, les traitements peuvent viser à :

  • guérir le patient (lorsque la guérison est envisageable)
  • limiter la croissance du cancer (si les chances de guérison sont faibles)
  • soulager les symptômes (dans le cas où il n’existe aucun remède possible)

Comment protéger son emprunt immobilier quand on a un cancer gastrique ?

Proteger emprunt immobilier avec assurance de pret

Lorsqu’on est atteint d’un cancer gastrique, il est préférable de souscrire une assurance de crédit individuelle auprès d’un assureur externe. Cela est possible depuis la mise en place de la loi Lagarde en 2010. En effet, l’emprunteur peut se tourner vers l’établissement d’assurance de son choix grâce à la délégation d’assurance. Il ne se retrouve plus dans l’obligation d’adhérer au contrat de groupe, à tarif unique, proposé par sa banque.

Ainsi, il n’est plus contraint d’accepter les conditions qu’elle lui impose. Si l’emprunteur dispose déjà d’une assurance emprunteur et qu’il a signé son offre de prêt il y a moins d’un an, il peut changer son assurance à tout moment et sans aucun frais à payer.

S’il le souhaite, il pourra aussi résilier à date d’anniversaire son contrat d’assurance grâce à l’amendement Bourquin, à compter du 1er janvier 2018. En général, un contrat d’assurance emprunteur contient des garanties décès et invalidité. En fonction des besoins du souscripteur, il peut néanmoins comprendre d’autres couvertures facultatives comme la garantie perte d’emploi.

Pour trouver la meilleure offre d’assurance du moment, l’emprunteur peut gratuitement confronter en ligne plusieurs propositions d’assurance de prêt immobilier. Il sera bien informé sur la situation du marché en utilisant un outil de comparaison sur Internet.

Pour découvrir le coût de l’assurance prêt immobilier à l’avance, il peut effectuer une simulation d’assurance de prêt immobilier. Pour économiser son temps, il a également la possibilité de faire appel aux services d’un cabinet de courtage spécialisé en assurance emprunteur. Ainsi, il dénichera plus rapidement un contrat d’assurance adapté à son profil. Il bénéficiera en effet d’un accompagnement sur mesure. Le courtier se chargera également de toute la partie administrative, allant de la signature du contrat d’assurance à la gestion de sinistres. Si son état de santé ne permet pas à l’emprunteur d’obtenir facilement un contrat d’assurance intéressant, une société de courtage est en mesure de le faire à sa place.

Le recours à un courtier donne également la possibilité d’alléger considérablement le coût global du crédit immobilier, en réduisant le prix de l’assurance emprunteur. Celui-ci négocie en effet les meilleures conditions et détient même la capacité de faire économiser des milliers d’euros à son client. Grâce à son expertise et sa connaissance du marché, il est capable de lui présenter un devis correspondant parfaitement à ses besoins.

Les risques évalués par un médecin-conseil

Evaluation risques medecin conseil assurance pret

Lorsqu’une personne souffrant d’un cancer gastrique souscrit une assurance, il doit remplir un formulaire médical comprenant de nombreuses questions. Notons qu’un cancer est classé en différents stades suivant la classification TNM, un système international permettant de connaître le stade d’évolution de la maladie.

Un médecin-conseil détermine aussi s'il est nécessaire d'appliquer des majorations de cotisation voire de refuser toute couverture. Quelques documents doivent lui être transmis pour qu’il puisse étudier le dossier et établir les conditions de la couverture d’assurance. Après avoir complété la fiche d’information, l’emprunteur doit en effet lui adresser :

  • les derniers bilans de suivi
  • l’examen clinique ayant permis de diagnostiquer la maladie
  • l’examen histologique de la pièce opératoire
  • l’endoscopie de l’œsophage et de l’estomac avec leurs biopsies
  • l’examen anatomopathologique des cellules gastriques

L’efficacité d’un traitement se vérifie pendant cinq ans après l’apparition de la maladie. Ainsi, les assureurs attendent un certain moment avant d’accepter le dossier d’assurance. Ce dernier risque l’application d’une surprime, sauf en cas de guérison complète sans récidive. Les grilles de tarification peuvent varier d’un établissement à l’autre. Les assureurs externes proposent généralement des tarifs plus compétitifs par rapport aux banques. En outre, il faut également savoir que dans la classification TNM, le T est le degré d’extension au niveau local. On peut en effet citer :

  • le T1 : localisé dans la muqueuse
  • le T2 : situé dans la musculeuse
  • le T3 : développement dans la membrane séreuse
  • le T4 : extension sur les organes de la cavité abdominale

Le médecin fera part de sa décision après avoir analysé le dossier d’assurance. S’il y note un T1 N0, le souscripteur se verra refuser des garanties PTIA (perte totale et irréversible d’autonomie) et ITT (incapacité temporaire de travail), après trois ans d’attente. Par ailleurs, si celui-ci y inscrit un T2 N0, il attendra au moins cinq ans avant d’obtenir une réponse. Dans le cas où il décide d’y mentionner un T3 ou un T4, cela signifie que l’emprunteur fera l’objet d’un refus sauf si le dernier scanner thoraco-abdomino-pelvien réalisé est satisfaisant. Ainsi, les assureurs considèrent les personnes atteintes d’un cancer comme des profils à risque.

Parmi les risques aggravés freinant l’obtention d’une assurance emprunteur, on retrouve aussi :

  • les maladies cardiaques
  • l’obésité
  • le diabète
  • le sida
  • la leucémie
  • l’hypertension artérielle
  • la dépression
  • les maladies hépatiques
  • l’anémie
Le meilleur taux pour votre assurance de prêt
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Plus de 50% d’économies
sur votre assurance de prêt
je compare les offres
Assurance de prêt
Notre comparateur sélectionne l'assurance crédit immobilier la plus adaptée à votre profil et au meilleur tarif
Étude
gratuite et sans
engagement
COMPAREZ LES DEVIS D'ASSURANCE DE PRÊT GRATUITEMENT
Je compare les tarifs ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.