Auto-entrepreneur et rachat de crédit

Rachat de crédit auto entrepreneur

Autoentrepreneur, un statut à succès

En 2008, le gouvernement a crée le statut d’autoentrepreneur en 2008 dans l’objectif de réduire le nombre de personnes sans emploi et de relancer la croissance.

En vigueur depuis le 1er janvier 2009, ce régime, aujourd’hui devenu celui de micro-entrepreneur, est réservé aux personnes physiques souhaitant exercer ou exerçant entreprise individuelles sous ce régime fiscal de micro-entreprise.

Plusieurs avantages sont associés au statut d’autoentrepreneur :

  • aucune condition particulière n’est imposée,
  • les formalités administratives sont considérablement allégées,
  • les charges sont réduites durant les trois premières années d’activité grâce au dispositif ACCRE,
  • exonération de la TVA.

Le rachat de crédits avec le statut d’autoentrepreneur

Pour démarrer ou développer leur activité, ou pour s’acheter des biens personnels, bon nombre d’autoentrepreneurs ont recours à l’emprunt bancaire. Ces dépenses sont très diverses : loyer, équipement des locaux, achat de marchandises, publicité, avance sur trésorerie, acquisition d’un bien immobilier, etc.

Mais lorsque les dettes s’accumulent, les mensualités peuvent grever le budget mensuel en absorbant une part trop importante des revenus. Afin de diminuer cette part, un autoentrepreneur peut se lancer dans une opération de regroupement de crédits.

Le principe est simple : la durée de remboursement est allongée, ce qui entraîne une baisse du montant des mensualités et une amélioration du reste à vivre de l’emprunteur.

Différents types de dettes peuvent être intégrés dans le rachat : prêt auto ou moto, crédit à la consommation, prêt à l’habitat, ainsi que certaines dettes professionnelles.

Critères rachat de crédit auto entrepreneur

Les critères d’éligibilité d’un rachat de crédit autoentrepreneur

Les conditions qu’appliquent les banques en matière de rachat de crédits se sont durcies ces dernières années alors que le nombre de demandeurs se multiplie, notamment dans un contexte de faiblesse historique des taux d’intérêt. L’accès à une telle opération peut s’avérer complexe pour les autoentrepreneurs du fait qu’ils ne disposent pas de CDI.

Comme tous les particuliers, ils doivent présenter des garanties solides pour qu’un établissement financier leur propose une solution de regroupement de prêts destinée à alléger leurs mensualités de remboursement. D’autres critères sont bien entendu pris en considération pour évaluer précisément la solvabilité de l’emprunteur, mais les suivants sont les plus importants :

L’absence de fichage à la Banque de France

Avant d’accepter une demande de rachat de crédits, la banque vérifie systématiquement les fichiers de la Banque de France : le fichier central des chèques (FCC) et le fichier des incidents de remboursements des crédits aux particuliers (FICP). Une personne inscrite dans l’une de ces bases de données ne peut obtenir une restructuration de ses dettes auprès d’un établissement français.

Plus largement, la banque analyse le comportement et la situation bancaire sur la base des relevés fournis. Des découverts à répétition ou de grosses dépenses superflues représentent des facteurs bloquants.

Le niveau de revenu

Revenu rachat de crédit auto entrepreneur

L’autoentrepreneur ne percevant pas de salaire fixe, la banque se base sur ses revenus des 3 dernières années pour en apprécier la stabilité sur le long terme. En outre, ce sont des informations fiables et faciles à vérifier, puisqu’elles figurent sur l’avis d’imposition. Plus le revenu est élevé et régulier, plus les chances que le dossier soit accepté sont importantes.

L’ancienneté dans l’activité

Comme les personnes exerçant une profession libérale, l’autoentrepreneur désireux de procéder à un rachat de crédit doivent justifier d’une ancienneté minimum de 3 ans dans son activité. L’objectif pour le prêteur est de s’assurer de la stabilité de celle-ci, qui compense partiellement le plafonnement de ses revenus.

La propriété de son logement

Logement rachat de crédit auto entrepreneur

Indépendamment du profil professionnel du demandeur de rachat de crédit, le fait d’être propriétaire immobilier donne un poids non négligeable à son dossier, dans la mesure où il s’agit d’une assurance supplémentaire pour la banque. Même en cas d’insolvabilité de l’emprunteur, cette dernière a la garantie de récupérer son dû.

Les autoentrepreneurs locataires peuvent aussi se voir proposer une solution de regroupement de prêts, moins facilement qu’un propriétaire cependant. 

Regroupez vos crédits
Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités
Rachat de crédits
Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités
Votre rachat
de crédit au
meilleur taux
demandez gratuitement un rachat de crédits

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.