Qu'est-ce que le prêt personnel pour interdit bancaire ?

Prêt personnel interdit bancaire

Quand une personne a fait usage de sa carte bancaire de manière abusive ou quand elle a émis un chèque sans provision, elle peut être frappée d’interdiction bancaire. C’est également le cas lorsqu’elle n’a pas remboursé un prêt à temps. Dans un tel cas, les établissements bancaires accordent difficilement de nouveaux crédits à l’individu. Quelles solutions s’offrent alors à l’usager fiché à la Banque de France ?

Toutes les banques, qu’il s’agisse d’enseignes en ligne ou d’organismes spécialisés, peuvent consulter la liste des personnes inscrites sur liste noire par la Banque de France. Ainsi, avant de valider une demande de prêt personnel, la plupart d’entre elles accèdent au fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP).

D’autres peuvent s’en passer et octroyer un crédit à l’emprunteur afin que ce dernier puisse régulariser sa situation dans les meilleurs délais. L’intéressé devra s’attendre à des procédures complexes, notamment lorsqu’il n’est pas propriétaire. Si toutes les tentatives ont échoué, certains établissements proposent des solutions alternatives.

Quel taux pour votre projet ?

Comment définit-on le prêt personnel pour ceux ayant le statut d'interdit bancaire ?

Si un individu fait l’objet d’un interdit bancaire, il ne peut plus payer ses achats avec sa carte bleue ni émettre des chèques pour régler ses factures. Tous les moyens de paiements lui sont retirés ; les services bancaires traditionnels ne lui sont plus accessibles. Il urge donc, pour la personne concernée, de résoudre le problème.

Pour y remédier, il peut par exemple souscrire un prêt personnel auprès des organismes qui traitent spécialement le cas des personnes en difficulté financière, qu’il soit locataire ou propriétaire. Bien que fiable, cette solution doit être utilisée en dernier recours.

Encore faut-il que l’emprunteur arrive à lever tout doute quant à sa capacité à rembourser les fonds. Si l’usager parvient à honorer ses engagements, il pourra voir son nom rayé du FICP, dans un délai d’un à trois mois. Normalement, l’usager devrait pourtant patienter 5 ans pour en sortir.

Quelles démarches un propriétaire de bien immobilier doit-il suivre pour obtenir un crédit ?

calculs immobiliers

Afin que l’établissement bancaire accepte son dossier de demande de crédit, tout propriétaire de biens immobiliers qui a été déclaré « interdit bancaire » peut l’hypothéquer.

Il peut s’agit de la demeure dans laquelle le client vit avec ses enfants ou d’une résidence secondaire de la famille. Pour que le bien en question puisse servir de caution, il ne doit, en aucun cas, avoir fait l’objet d’une saisie par l’établissement bancaire.

Dans la mesure où l’emprunteur souhaite accélérer la restitution de l’argent emprunté, il peut déclencher une procédure de « réméré ». Ainsi, un notaire intervient pour préparer la vente de la résidence qui a été mise sous caution.

Dans la mesure où la personne concernée trouve preneur, l’argent obtenu de ladite vente peut servir au paiement des mensualités. Quant à la différence (qui peut compter pour un apport personnel lié au crédit), elle sera transférée à la Caisse des dépôts et consignations, déposée sur un compte bloqué.

Quel taux pour votre projet ?

Comment un locataire obtient-il un prêt personnel FICP ?

Faute de pouvoir mettre une maison en garantie, le demandeur de prêt par exemple peut miser sur les biens hérités des ascendants. Si le locataire n’en dispose pas, il peut toujours opter pour un regroupement de crédits personnels en négociant des liquidités supplémentaires.

A Savoir En effet, il est également possible de renégocier le montant des versements mensuels, tout comme la durée de remboursement des fonds. Cette formule doit non seulement permettre au client de régler ses dettes mais encore de couvrir ses dépenses au quotidien.

L’usager peut aussi mettre en gage quelques objets de valeur qui lui appartiennent. Selon la valeur du bien qui a été préalablement déposé et expertisé, la caisse du Crédit Municipal lui accorde un crédit.

Le montant sera compris entre 50 % et 70 % de cette valeur. Il bénéficie d’un délai de deux ans pour restituer les fonds empruntés et reprendre les biens qui lui appartiennent.

Comment une personne fichée à la Banque de France peut-elle maximiser ses chances ?

Hormis la Croix Rouge et l’Association pour le droit à l’initiative économique (ADIE), certains organismes spécialisés octroient des prêts personnels aux individus frappés d’interdiction bancaire. Dans ce cas, les intérêts prélevés sont plus élevés que la normale.

une personne endettée en train de faire ses comptesLa solution proposée consiste souvent à racheter des crédits, de manière à refinancer les prêts souscrits au départ. Cette restructuration de dettes passe par une étude préalable de la situation financière de l’intéressé, afin que le prêt soit adapté aux besoins de la personne endettée.

Pour mettre toutes les chances de son côté, le candidat peut directement s’adresser à l’agent qui traite son dossier. En plus d’expliciter le montant de ses dettes et renseigner sur sa situation personnelle, ce dernier peut le tenir au courant des éventuelles garanties nécessaires.

Par exemple, la présentation de fiches de paie peut rassurer le conseiller client si l’intéressé gagne bien sa vie. L’usager peut en profiter pour négocier la durée pendant laquelle il devra patienter avant que la procédure de défichage ait lieu, ainsi que les majorations.

Quel taux pour votre projet ?

Quelles autres alternatives au crédit pour interdit bancaire les acteurs bancaires proposent-ils ?

EssentielDans la mesure où l’usager n’a pas réussi à convaincre ses proches de lui prêter de l’argent avec contrat à l’appui, il peut toujours formuler une demande à l’étranger. Toujours est-il que de nombreux établissements de prêt FICP collaborent avec des enseignes localisées en dehors du territoire.

Les cartes bancaires distribuées par ces dernières peuvent être employées quel que soit l’endroit où la personne déclarée « interdit bancaire » se trouve.

Les individus frappés d’interdiction bancaire peuvent également prétendre à un crédit social. Cette solution est distribuée par certaines associations qui s’occupent des personnes financièrement vulnérables et qui risquent de basculer dans la misère.

Tel est le cas de la CAF, qui octroie des prêts sociaux sous sélection de dossiers. Dans ce cas, le montant accordé oscille en moyenne entre 300 et 5 000 euros, remboursable sur une durée de 5 ans.

J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.