Quelle assurance emprunteur à plus de 50 ans ?

Souscrire un crédit immobilier reste possible pour les seniors, à condition de trouver une assurance adaptée à un prix abordable. Le risque accru de problèmes de santé pousse en effet les compagnies à appliquer des surprimes ou à refuser certaines garanties. Un contrat individuel en délégation est la solution pour bénéficier d’une bonne couverture à un prix compétitif.

L'assurance emprunteur plus de 50 ans

Peut-on obtenir un crédit immobilier à plus de 50 ans ?

Avec les taux d’intérêt historiquement faibles des crédits immobiliers, les candidats à l’accession à la propriété devraient privilégier cette solution de financement à la mobilisation de leurs économies. En effet, alors que la rémunération de certains supports d’épargne peut atteindre 2 % à 2,5 %, les prêts sur 10 ou 15 ans se négocient autour de 1 % à 1,5 %.

En théorie, tous les emprunteurs, quel que soit leur âge, peuvent souscrire un emprunt immobilier. Aussi bien les jeunes que les seniors sont de plus en plus nombreux à vouloir acheter une résidence principale ou secondaire ou un logement à mettre en location.

La loi n’impose aucune limite, chaque établissement a sa propre politique en la matière. Toutefois, la date limite fixée par l’assurance emprunteur définit souvent les possibilités pour les emprunteurs ayant dépassé le demi-siècle. Par exemple, si la couverture s’arrête à 75 ans, et que le futur assuré a 55 ans, la durée de son prêt ne peut excéder 19 ans. Sachant que dans les faits, les seniors s’endettent sur 12 ans seulement en moyenne, ils peuvent décrocher des conditions intéressantes.

Les prêteurs apprécient d’ailleurs les emprunteurs de plus de 50 ans. En effet, ils n’ont généralement plus d’enfant(s) à charge, ils ont fini de rembourser leurs anciens crédits, et certains ont eu le temps de se constituer un patrimoine conséquent comprenant un bien immobilier, des placements divers, un contrat d’assurance vie, etc. Il ne faut donc pas hésiter à tenter sa chance, l’âge ne représente plus un obstacle insurmontable.

J’assure mon prêt au meilleur prix

Comment obtenir une assurance emprunteur après 50 ans ?

Une personnées de plus de 50 ans en train de gérer son assurance emprunteur

Pour les seniors, le principal frein à l’obtention d’un prêt immobilier est le coût de l’assurance. Cette couverture est exigée par la banque en prévision de l’incapacité de remboursement de l’emprunteur. Elle prend en charge le décès, la perte irréversible d’autonomie, l’invalidité, les arrêts de travail et la perte d’emploi selon les contrats. Elle protège également le souscripteur et sa famille en leur évitant de grosses difficultés financières si un aléa de la vie prévu dans le contrat d’assurance affecte la capacité de remboursement.

Le taux d’assurance de prêt immobilier appliqué pour une personne en bonne santé se situe généralement entre 0,4 % et 0,6 %. Mais lorsque le souscripteur dépasse la barre des 60 ans, ce taux grimpe jusqu’à 0,8 % à 1,20 %. Il arrive ainsi qu’il soit supérieur au taux nominal du prêt. Il représente donc une part non négligeable du coût total du crédit. Mais surtout, en additionnant tous les frais, le TAEG dépasse parfois le taux d’usure en vigueur. La banque est alors obligée de refuser le prêt, n’étant pas autorisée à accorder de financement à un taux supérieur au plafond légal.

Pourquoi cette cherté de l’assurance de prêt ?

L’âge est considéré par les assureurs comme un facteur aggravant, car la probabilité de développer des maladies invalidantes, de même que le risque de décès sont en nette hausse après 50 ans. Face à ce risque accru, les compagnies augmentent le taux d’assurance de prêt immobilier après 50 ans, ce qui majore la prime d’assurance, ou retire certains sinistres du contrat. Ce surcoût est d’autant plus important pour un candidat à l’emprunt souffrant de diabète, de cholestérol ou d’autres pathologies chroniques.

Tous les calculs des assureurs sont basés sur des statistiques, cela pénalise mécaniquement tous les emprunteurs de plus de 50 ans. En effet, si l’âge est un facteur clé, n’oublions pas que certains jeunes peuvent souffrir de maladies lourdes tandis que certains cinquantenaires ou soixantenaires sont en pleine forme. De plus, si le pouvoir d’achat baisse à la retraite, le risque de défaillance financière due à une perte d’emploi ou à une incapacité de travail disparaît. En prêtant à un retraité, les banques sont certaines que son revenu sera constant jusqu’à la fin du remboursement du prêt. Malgré cela, le taux d’assurance de prêt immobilier après 50 ans reste particulièrement élevé.

J’assure mon prêt au meilleur prix

Les solutions pour faire baisser le taux d’assurance de prêt immobilier après 50 ans

Pour trouver une assurance moins onéreuse, il est recommandé de se tourner vers un assureur indépendant, car la plupart des contrats de groupe de banques ne conviennent pas aux emprunteurs plus âgés.

En effet, conçus selon le principe de la mutualisation des risques, ils offrent des conditions standardisées à tous les adhérents. Or, avec l’âge, les ennuis de santé augmentent et requièrent une meilleure prise en charge. Avec la « délégation d’assurance », mise en place par la loi Lagarde en 2010, tout emprunteur est libre de choisir l’assureur et le contrat individuel adapté à sa situation. Cette alternative est recommandée, le niveau de garanties et le tarif étant déterminés en fonction des particularités du profil du demandeur.

D’autre part, en souscrivant une assurance de prêt individuelle, vous pouvez faire le choix d’une couverture dont le prix peut être calculé sur le capital restant dû, et non sur le capital emprunté. Cela signifie qu’au fil des années le coût de l’assurance baisse, ce qui réduit le coût total du crédit et permet ainsi un meilleur accès au prêt pour les seniors.

De plus, il s’agit d’un moyen efficace de contourner le problème de la limite d’âge. Certaines compagnies se spécialisent dans la couverture des emprunteurs « à risques », dont les seniors. Elles développent même des offres sur mesure à leur intention avec une adhésion possible jusqu’à 85 ans et une prise en charge du décès jusqu’à 90 ans, quand celle des organismes traditionnels s’arrête le plus souvent à 75 ans. De plus, elles accordent des garanties exclues par les contrats de groupe.

J’assure mon prêt au meilleur prix

Comparer pour trouver le meilleur taux d’assurance de prêt immobilier après 50 ans

Faire jouer la concurrence est indispensable pour trouver la formule idéale. La seule contrainte est de dénicher un contrat dont les garanties sont au moins équivalentes à celles octroyées par le prêteur. L’utilisation d’un comparateur en ligne accélère la comparaison de nombreux devis, mais l’aide d’un courtier est également conseillée.

Les emprunteurs qui n’auraient pas eu l’occasion de chercher une assurance en délégation au moment de conclure le prêt peuvent encore se lancer pendant l’année qui suit la souscription, cela grâce à la loi Hamon. Le changement à chaque échéance annuelle reste possible pour des contrats plus anciens en vertu de l’amendement Bourquin.

En 2022, la loi Lemoine permet de résilier à tout moment une assurance de prêt immobilier, une opportunité pour les plus de 50 ans de trouver un taux d’assurance de prêt immobilier plus attractif.

Les personnes qui présentent un risque aggravé de santé peuvent demander à bénéficier de la convention AERAS, dispositif qui a vocation à leur simplifier l’accès à l’assurance et au crédit. Toutefois, la procédure est plus complexe et deux conditions sont imposées : le cumul des prêts du bénéficiaire ne peut excéder 320,00 euros et le crédit immobilier doit être soldé avant ses 70 ans.

Les chances de décrocher le financement sollicité sont bien meilleures si l'emprunteur est en mesure de fournir un apport personnel correspondant à 20 % au moins du prix d’achat de l’appartement ou de la maison ciblée. Avec un apport personnel élevé, vous réduisez le montant du prêt pour réduire la durée et vous ouvrir les portes du crédit. En réduisant la durée, vous obtenez un taux d’intérêt plus favorable pour compenser un taux d’assurance élevé en raison de votre âge et du risque que vous représentez pour la compagnie d’assurance.

J’assure mon prêt au meilleur prix

Quelles sont les garanties possibles dans un contrat d’assurance de prêt pour les plus de 50 ans ?

Echanges garanties assurance emprunteur

Dans le cadre d’une assurance de prêt immobilier, les assureurs redoutent surtout l’incapacité de travail pour cause de maladie. Le souscripteur doit répondre à un questionnaire de santé, avoir un entretien avec un tarificateur médical et au besoin, se soumettre à des analyses et examens complémentaires visant à contrôler sa condition physique.

Bon à savoirLa Loi Lemoine permet de ne plus répondre à un questionnaire de santé pour les prêts de moins de 200 000 € pour les propriétaires dont le prêt s’achève avant 60 ans.

Si aucune des demandes d’assurance déposées par l’emprunteur n’aboutit, ce dernier peut négocier avec l’organisme prêteur de fournir d’autres types de garanties :

  • le nantissement d’un contrat d’assurance vie ou d’un portefeuille de valeurs mobilières,
  • la prise d’une hypothèque sur un autre bien dont il est propriétaire,
  • le cautionnement.

Bien que ce montage soit plus complexe, dès lors qu’il garantit à l’établissement financier de récupérer le capital prêté assorti des intérêts en cas de défaillance du client cette solution est envisageable. Il reste que sans assurance de prêt, l’emprunteur doit s’attendre à des taux d’intérêt plus élevés, et doit garder à l’esprit qu’il peut perdre ses avoirs s’il ne s’acquitte pas de sa dette suivant les modalités convenues.

Suite à la parution de la loi Lemoine, les éléments contractuels des précédentes lois en vigueur vont être amenés à évoluer.

Questions fréquentes sur l’assurance emprunteur à plus de 50 ans 

Puis-je emprunter à 60 ans ?

Oui, les banques et organismes de crédit permettent d’emprunter après 60 ans selon votre situation financière et surtout la durée du prêt envisagée.

Puis-je emprunter à 70 ans ?

Il est possible d’emprunter après 70 ans, même si cela est plus rare. Il est plus que conseillé d’avoir un apport personnel important afin de réduire le montant du prêt, et donc la durée de celui-ci.

Puis-je emprunter à 80 ans ?

Pour emprunter après 80 ans, sachez que vous serez assuré uniquement pour le décès. Certaines assurances proposent une couverture jusqu’à 90 ans, comparez les offres pour trouver la compagnie d’assurance qui vous permet d’emprunter tardivement.


J’emprunte
sur
15 ans
J’assure mon prêt au meilleur prix
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.