Risques liés à l’escalade et l’assurance emprunteur

Une demande de prêt immobilier implique la souscription d’une assurance de crédit. Celle-ci donne aux banques la possibilité de garantir le remboursement de leur créance. Elle permet par ailleurs aux emprunteurs de se protéger en cas d’accident de la vie. Cependant, certains profils parviennent difficilement à trouver une offre d’assurance intéressante. Les escaladeurs et les alpinistes en font partie.

Risque escalade assurance emprunteur

Une personne peut se couvrir contre les sinistres pouvant survenir durant la pratique de l’escalade. Si elle souscrit un crédit en vue d’acquérir un logement, elle doit le faire afin d’assurer son prêt. Elle fait rarement l’objet d’un refus d’assurance. Cependant, elle subit la plupart du temps des exclusions et des surprimes. Pour les assureurs, l’escalade est en effet une activité à risque. De ce fait, ils pratiquent souvent des tarifs élevés à l’égard d’un escaladeur. Plusieurs solutions s’offrent toutefois à ce dernier pour réduire le coût de son assurance de crédit immobilier. Pour l’assister dans ses démarches, il peut recourir aux services d’une société de courtage.

L’assurance de prêt immobilier pour un escaladeur

Lors de la souscription d’une assurance emprunteur, un escaladeur doit bien vérifier le contenu du contrat proposé par l’assureur. Il doit en effet s’assurer que les garanties qui s’y trouvent correspondent réellement à ses besoins. Les dangers liés à la pratique de l’escalade peuvent engendrer des majorations de cotisation.

Important De plus, certaines compagnies d’assurance de prêt immobilier choisissent tout bonnement de ne pas indemniser les sinistres qui se produisent pendant la pratique d’une activité extrême.

Les risques devant être couverts sont pourtant nombreux. Parmi eux, on peut citer :

  • les risques de blessures (les fractures, les lésions ou encore les déchirures musculaires)
  • le décès de l’assuré causé par une avalanche, une mauvaise prise, une chute de pierre, etc.)
  • les frais de recherche en montagne

Les organisateurs d’une compétition d’escalade doivent souscrire les candidats à des contrats de groupe afin de couvrir leur responsabilité civile. Certes, les escaladeurs peuvent refuser d’y adhérer. Quant aux membres d’une association d’escalade, ils peuvent acquérir une assurance individuelle pour se prémunir des dommages causés par leur propre faute. Par ailleurs, l’assurance du club couvre généralement leur responsabilité civile qu’ils disposent ou non d’une licence. Ils en bénéficient également même s’ils ne pratiquent l’escalade qu’occasionnellement.

En général, la recherche d’une assurance emprunteur se complique notamment lorsque l’emprunteur :

  • fait partie de la fédération française de la montagne et de l’escalade (FFME)
  • pratique fréquemment l’escalade
  • participe à des compétitions
  • escalade des sommets de plus de 3000 mètres

Dans ces conditions, il ne pourra pas bénéficier d’un contrat d’assurance de prêt immobilier qui ne comporte pas d’exclusions de garantie et de surprimes. La plupart des établissements d’assurance préfèrent en effet assurer les amateurs s’adonnant rarement à la pratique de l’escalade. En outre, il faut savoir qu’un passionné d’escalade trouvera rapidement une couverture complète à des prix raisonnables en faisant appel à un expert en assurance de crédit immobilier. Ce dernier s’arrangera pour que sa demande d’assurance soit acceptée. Il pourra ainsi pratiquer son activité sportive en toute sérénité.

La pratique de l’escalade et de l’alpinisme

risque escalade artificielle assurance emprunteur

L’escalade intéresse les amateurs de sensations fortes. Il s’agit en effet d’un sport extrême qui consiste à grimper le long d’une falaise, d’une façade rocheuse ou d’une structure artificielle. Un escaladeur doit atteindre le sommet notamment à l’aide de ses mains et de ses pieds.

Cette activité sportive a été longtemps considérée comme faisant partie de l’alpinisme. Les alpinistes pratiquent souvent l’escalade avant de grimper en montagne. L’UIAA (Union internationale des associations d’alpinisme) organise d’ailleurs des compétitions officielles d’escalade depuis près d’une trentaine d’années. Dans la liste des équipements d’escalade figurent :

  • le baudrier
  • la corde
  • les dégaines
  • les chaussons d’escalade
  • la gourde
  • la trousse de premiers secours

À ceux-là s’ajoutent d’autres outils, pour pratiquer l’alpinisme. On retrouve :

  • des crampons
  • un piolet
  • des chaussures et vêtements d’alpinisme (les gants, le bonnet, etc.)
  • une poulie
  • des broches
  • une gourde
  • des pitons

En outre, on distingue trois types d’escalade, à savoir le mur d’escalade, l’escalade libre et l’escalade artificielle. Le mur d’escalade est notamment utilisé lors d’une compétition. En faisant de l’escalade libre, une personne dispose d’une corde comme unique gage de sécurité. L’escalade artificielle est par ailleurs la pratique la moins dangereuse grâce à l’utilisation d’une grande quantité de matériels de sécurité. Notons que certains escaladeurs grimpent même sur des cascades gelées, naturelles ou artificielles. Cette discipline sportive, appelée escalade sur glace, peut également être pratiquée en montagne.

risque alpinisme assurance emprunteur

En ce qui concerne l’alpinisme, il s’agit d’une activité sportive d’ascension en haute montagne, reposant sur différentes techniques. Il fait également partie des sports jugés à risque par la grande majorité des compagnies d’assurance. Il existe depuis des siècles. Par ailleurs, sa pratique s’est démocratisée depuis quelques années.

Avec une équipe d’alpinistes, Antoine de Ville a effectué la première ascension du Mont Aiguille, en 1492. Quant à Jacques Balmat, il a réussi à réaliser la première ascension du Mont Blanc, en 1786. Parmi les différentes formes d’alpinisme, on peut par exemple citer :

  • la randonnée glaciaire
  • l’escalade de rochers
  • l’escalade combinée

L’alpinisme est l’un des sports de montagne les plus meurtriers du monde. En France, 250 personnes décèdent en le pratiquant, tous les ans. Dans la liste des sports les plus dangereux, on retrouve également le parapente, le vol en planeur ou encore la chasse. En outre, les compagnies d’assurance de prêt immobilier font preuve de tolérance envers les passionnés d’alpinisme grimpant à une altitude inférieure à 3000 mètres. Elles tiennent également compte de la fréquence de la pratique ainsi que des tentatives de records. En général, elles n’appliquent pas des exclusions de garantie aux sports de montagne suivants :

  • le ski sur piste
  • le parapente en cas de baptême
  • les initiations sportives encadrées par un professionnel agréé

Comment obtenir une assurance emprunteur en quelques étapes ?

Etapes de l'assurance emprunteur

Un adepte d’escalade doit procéder à la recherche d’une assurance de prêt avant de faire une demande de crédit immobilier. Il doit mettre toutes les chances de son côté pour obtenir une décision favorable de la part de sa banque. Comme la plupart des assureurs montrent une certaine réticence à couvrir les risques inhérents à la pratique de l’escalade, il est souvent difficile de trouver une offre présentant un bon rapport qualité-prix. Pour évaluer les dangers liés à cette activité sportive, les compagnies d’assurance proposent aux emprunteurs de répondre à des questions spécifiques telles que :

  • Vous escaladez seul ou bien en groupe ?
  • Jusqu’à quelle altitude grimpez-vous ?
  • Partez-vous parfois en expédition ?
  • À combien estimez-vous votre niveau d’escalade ?

Pendant la souscription, ils doivent en effet informer les assureurs sur leurs habitudes de pratique (en nature, en milieu artificiel, etc.), la hauteur des falaises, etc. Il faut savoir que les conditions de prise en charge des assureurs ne sont pas similaires. L’escaladeur peut également se renseigner auprès d’une association sportive avant de souscrire une assurance emprunteur.

Important En général, il peut trouver la liste des limites de garantie dans les conditions générales du contrat.

Si la pratique de l’escalade y figure, il est nécessaire de le déclarer. En outre, il peut également étudier les conditions de rachat d’exclusions.

Peut-on alléger le coût de l’assurance ?

Différentes solutions permettent à l’escaladeur de réduire le coût de l’assurance emprunteur jusqu’à 50%. Lors de la souscription, il peut opter pour la délégation d’assurance qui consiste à opter pour une assurance de prêt moins chère auprès d’un autre établissement. Auparavant, l’emprunteur n’avait d’autres alternatifs que de souscrire l’assurance de groupe proposée par la banque prêteuse, ce qui n’est plus le cas depuis l’application de la loi Lagarde en 2010. Aujourd’hui, il dispose la possibilité de déléguer l’assurance de crédit à un assureur de son choix. Cependant les garanties proposées par la compagnie d’assurance doivent au moins être égales à celles des banques.

Le souscripteur constatera des écarts importants en faisant une comparaison en ligne des offres existantes sur le marché. Il n’aura ensuite qu’à choisir celle qui correspond le plus à son budget. Soulignons que les établissements bancaires se retrouvent dans l’obligation d’informer les emprunteurs de l’éventualité de souscrire une assurance externe à la banque.

En général, le coût d’une assurance emprunteur représente une part importante du coût total d’un crédit. Il est alors nécessaire de trouver une solution pour faire baisser les tarifs des cotisations. Il faut effectivement accorder une importance particulière au prix de l’assurance même lorsque les taux d’intérêt des crédits immobiliers sont bas.

Même s’il détient déjà une assurance de prêt immobilier, l’emprunteur peut encore alléger le coût de l’assurance prêt immobilier grâce à la loi Hamon, pendant un an après la signature de son contrat. Cette mesure permet d’avoir plus de temps pour étudier différents contrats d’assurance et négocier les meilleures conditions. Il donne la possibilité de faire des économies non négligeables en changeant d’assurance emprunteur. En résumé, la délégation d’assurance peut être mise en place aussi bien avant la souscription du crédit qu’après la signature du contrat, grâce aux lois Lagarde et Hamon. Grâce à cette démarche, le souscripteur diminuera de manière considérable le coût global de son prêt.

Les réductions de prix peuvent être réellement intéressantes. À compter du 1er janvier 2018, l’emprunteur aura également le droit de résilier son assurance emprunteur à chaque échéance annuelle, grâce à la loi Sapin 2.

En outre, il peut passer par un simulateur en ligne pour connaître approximativement le coût de l’assurance. Facile d’utilisation, cet outil permet d’obtenir rapidement un devis détaillé et calculé en fonction de ses données personnelles ainsi que les offres du moment. Celui-ci est généré de manière instantanée. Sur Internet, il peut simuler autant d’offres qu’il le souhaite. Il suffit de changer les garanties choisies pour effectuer une nouvelle simulation.

L’avantage de passer par un courtier spécialisé

Avantages courtier assurance emprunteur

Pour être couvert dans les meilleures conditions, l’escaladeur peut faire racheter les exclusions de garantie par des compagnies d’assurance spécialisées en contrepartie du paiement d’une surprime. Pour protéger son emprunt, il peut également confier la recherche d’assurance de prêt immobilier à un cabinet de courtage spécialisé dans la gestion des risques sportifs. S’il détient déjà une assurance emprunteur, un courtier peut l’aider à le remplacer par un contrat plus adapté à ses besoins. Cette démarche peut être avantageuse aussi bien pour lui que pour la banque bénéficiaire de l’assurance. Avant de s’y lancer, l’emprunteur doit alors bien définir les points à modifier ou à améliorer.

L’escaladeur peut ainsi profiter de l'expertise du courtier pour définir l’assurance de prêt immobilier qui répond, dans le meilleur des cas, à ses attentes. En effet, il trouvera une excellente couverture dans de brefs délais.

Grâce à l’expert en assurance emprunteur, il pourra bénéficier d’une offre qui ne comporte pas de limites de garantie, à un tarif très compétitif. Celui-ci se chargera de son dossier et négociera pour lui les tarifs proposés par les compagnies d’assurance. Son objectif sera de lui présenter un devis d’assurance emprunteur adéquat. En effet, le recours à un courtier permet également à un escaladeur de diminuer le coût de son assurance.

Celui-ci est en mesure de lui proposer rapidement les contrats d’assurance les moins chers du marché. En s’adressant à un spécialiste en assurance de prêt immobilier, l’emprunteur évite les conséquences d’une surprime. Les cabinets de courtage sont nombreux à être accessibles en ligne. Il s’agit souvent de prestataires indépendants, dont le principal avantage réside dans la rapidité du traitement d’un dossier d’assurance. Ils peuvent être contactés par le biais de leurs sites web. En faisant appel à eux, l’emprunteur bénéficiera d’un gain de temps considérable.

Important L’escaladeur peut ainsi recourir aux services de courtage pour éviter un refus de prêt immobilier. Ceux-ci sont généralement acquittés par la banque prêteuse.

Une plateforme digitale propose la plupart du temps un simulateur d’assurance emprunteur. En général, cet outil peut être utilisé gratuitement et sans engagement. Il permet de découvrir à l’avance une estimation du coût de l’assurance.

 

Le meilleur taux pour votre assurance de prêt
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Plus de 50% d’économies
sur votre assurance de prêt
je compare les offres
Assurance de prêt
Notre comparateur sélectionne l'assurance crédit immobilier la plus adaptée à votre profil et au meilleur tarif
Étude
gratuite et sans
engagement
COMPAREZ LES DEVIS D'ASSURANCE DE PRÊT GRATUITEMENT
Je compare les tarifs ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.