Comment être bien assuré quand on est étudiant ?

Bien assuré quand étudiant

Comment être bien assuré quand on est étudiant ?

En raison de leur pouvoir d’achat limité, les étudiants cherchent à économiser. Pour la rentrée des classes, MeilleureAssurance.com livre quelques conseils pour être bien assuré… sans se ruiner.

La santé

La sécurité sociale étudiante est obligatoire pour toute personne faisant des études et ayant entre 16 et 28 ans. Les étudiants choisissent donc, dès leur inscription à l’université, leur Sécurité sociale étudiante pour l’année à venir.

L’affiliation à cette dernière implique une cotisation de 217€, dont les étudiants boursiers sont dispensés. Les tarifs et remboursements, fixés par l’Etat, sont les mêmes pour tous les organismes de Sécurité sociale étudiante.

Souscrire parallèlement à une complémentaire santé permet de compléter les remboursements de la Sécurité sociale étudiante, par exemple en cas de besoins spécifiques non inclus dans les mutuelles étudiantes.

La majorité des étudiants sont rattachés au contrat de mutuelle de leurs parents, mais il peut être plus judicieux pour eux, selon le contrat en question, de souscrire à une mutuelle de manière individuelle et d’en ajuster les garanties au plus près des besoins.

L’auto

Si l’étudiant possède son permis depuis moins de 3 ans, il est considéré comme un « jeune conducteur » par les compagnies d’assurance. De même si l’étudiant n’a jamais été assuré auparavant.

Les trois premières années d’assurance sont celles où la cotisation annuelle sera la plus élevée, en raison du risque accru que représente un conducteur novice pour l’assureur.

L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière relevait en 2015 que les 15-29 ans étaient impliqués dans 22% des accidents mortels, soit 1 décès sur 5. Devant de telles statistiques, les assureurs appliquent une « surprime » aux jeunes conducteurs, le tarif devenant par conséquent supérieur à la prime de référence, respectivement de 100%, 50%, et 25% les 3 premières années.

Comment économiser sur son assurance auto quand on est jeune conducteur ?

  • Les assureurs accordent une plus grande confiance et peuvent réduire la prime de 30% si l’étudiant a appris à conduire de manière anticipée en conduite accompagnée, le risque d’accident étant 4 à 5 fois inférieur à un apprentissage classique.
  • Le choix du véhicule a un impact direct sur le montant de la cotisation, notamment le type de voiture et sa puissance. Opter pour une citadine d’occasion de faible puissance, à essence, garantit un coût moindre de réparations en cas de sinistre.
  • Si le véhicule n’a pas une grande valeur, une assurance « au tiers » (et non « en tous risques ») réduit la prime de façon drastique.
  • Certains assureurs proposent des contrats spécifiques, moins chers, aux conducteurs novices. Ils peuvent inclure un accompagnement ou des stages de perfectionnement.
  • L’assurance au kilomètre (Pay As You Drive) peut correspondre à l’étudiant qui roule peu à l’année : seuls les kilomètres parcourus sont pris en compte. Mais attention à la surfacturation si le dépassement est important.
  • L’assurance au comportement (Pay How You Drive) au conducteur qui adopte une bonne conduite de payer moins cher. La conduite est analysée par un boitier connecté au véhicule.

Pour Christophe Triquet, Président de MeilleureAssurance.com : « Les compagnies à forte notoriété ne proposent pas forcément les tarifs les plus attractifs. Certains acteurs peu connus, les assureurs directs (web et téléphone) par exemple, se révèlent aussi efficaces que compétitifs »

L’habitation

Il est possible pour un étudiant de se loger sans avoir à se soucier des garants ou de la caution. L’Etat a en effet prévu la garantie « LOCA-PASS ». L’organisme se porte garant et avance la caution pour l’étudiant. La caution est remboursable en petites mensualités, sans intérêts.

Une fois l’étudiant logé, il existe diverses façons de réduire sa prime d’assurance habitation :

  • Déclarer tout équipement de sécurité (détecteurs de fumée, alarmes, porte 2/3/5 points) ;
  • Adapter les garanties selon ses besoins (montant de la franchise, des objets à assurer…) ;
  • Souscrire plusieurs contrats d’assurances (auto, santé, etc.) au sein de la même compagnie d’assurance, ce qui permet de négocier des tarifs plus intéressants.

Avec la loi Hamon, tout assuré auto ou habitation engagé depuis plus de 12 mois peut résilier à tout moment de l’année. Pour Christophe Triquet, Président de MeilleureAssurance.com : « L’occasion de souvent remettre ses contrats en concurrence d’autant qu’en assurance, la fidélité paie rarement ». 

à la une
publicite
services
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.