Menu Crédit immobilier

Secundo accédant

Acheter un bien immobilier pour la seconde fois

Vous connaissez peut-être déjà le terme « primo accedant », qui désigne les personnes qui achètent pour la première fois un bien immobilier. Pour les ménages qui achètent un second bien immobilier, le terme « secundo-accédant » existe lui aussi.

Cette appelation permet de désigner plus particulièrement les ménages qui achètent pour la seconde fois leur résidence principale, ce qui implique une situation différente comparée au tout premier achat. Quelles sont les différences ? Quelles conséquences ont ces différences sur les conditions du crédit ? Voici toutes les réponses à vos questions.

Secundo accedant

Quand est-on « secundo-accédant » en matière d’achat immobilier ?

S

Si vous êtes déjà propriétaire (ou en train de le devenir car vous remboursez un crédit immobilier), vous connaissez déjà les joies de la propriété. Avoir son « chez soi », se construire un patrimoine. Mais les choses évoluent. La vie nous amène bien souvent à ne pas rester sine die dans le même bien immobilier.

Alors, lorsque la famille s’agrandit avec l’arrivée d’un enfant, voire d’un second enfant, si un changement professionnel intervient, ou pour toute autres raison, il est fréquent de devoir acheter pour une seconde fois sa résidence principale.

On parle de ménages « secundo-accédant ». Déjà propriétaires de leur logement, ils se lancent pour la deuxième fois dans le processus d’achat, en conservant (ou non) le premier bien. Ce deuxième achat est souvent bien différent du premier…

Important Première différence majeure, le rapport à l’argent. Parce que dans la grande majorité des cas, le premier bien est revendu, alors les ménages disposent d’un apport pour acquérir la nouvelle maison ou le nouvel appartement. Cela signifie un besoin en crédit parfois plus réduit, la possibilité d’acheter un bien plus cher, et des conditions d’emprunt aménagées (durée moins longue, taux plus attractif). Mais ce n’est pas la seule différence.

Quelles différences entre primo et secundo-accédant ?

Primo et secundo accedant

L’achat d’un deuxième bien immobilier survient, et c’est logique, en moyenne plus tard que le tout premier achat. Alors que le premier achat intervient souvent après le passage de la trentaine, les secundo-accédant sont plutôt voisins de la quarantaine. La part de célibataires est plus réduite, alors que la part de ménages avec enfants est, elle, bien plus forte. Logique.

Toujours selon la logique de la progression des ménages, la part de cadres est plus forte parmi les secundo-accédant, et dépasse celle des employés, majoritaire au sein des primo-accédant.

En clair, les secundo-accédant ont des situations professionnelles meilleures, des revenus plus confortables, et donc des envies immobilières nouvelles.

Les primo-accédant et les secundo-accédant achètent en majorité des maisons. Mais la proportion est bien plus forte (plus de 70%) pour les secundo-accédant. Du fait de la présence d’enfants, de l’envie de plus de place, mais aussi parfois d’un éloignement du centre-ville et d’un nouveau mode de vie, la maison est la cible privilégiée.

Le budget moyen frôle les 300 000€, alors qu’il est à peine supérieur, en moyenne, des 200 000€, pour les primo-accédant. La part des frais de notaire est ainsi plus importante, mais la part des travaux est, elle, moindre. Passé les 40 ans, et pour un second bien immobilier, l’envie de « faire des travaux » semble se calmer un peu… Autre information, les secundo-accédant sont bien moins nombreux à acheter neuf.

Quel crédit immobilier pour un secundo-accédant ?

Parce qu’il s’agit d’un deuxième chat, il est fréquent pour un secundo-accédant de disposer d’un apport. Sauf si les deux achats sont très rapprochés, et que le contexte économique n’a pas permis de réaliser de plus-value, il est normalement possible de récupérer une belle somme à réinjecter dans le projet. Cela signifie que le recours au crédit immobilier peut-être égal ou inférieur au premier achat.

Achat d'un bien immobilier

Exemple avec un premier bien acheté 250 000€. Après 5 ans, et la revente de ce bien, le ménage dispose d’un apport de 50 000€. Il peut alors recourir à un prêt bancaire de 250 000€ pour s’offrir une maison à 300 000€, et ainsi emprunter la même somme que lors de son premier achat, ou viser un bien à 275 000€, et emprunter 225 000€ « seulement ».

Les situations sont très différentes selon le contexte, l’évolution des prix, les envies… mais un second achat est souvent une nouvelle aventure, avec peu de points communs par rapport au tout premier achat.

Crédit immobilier
Etude gratuite et sans engagement

En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.

Obtenez des taux personnalisés en quelques minutes !
Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top