Menu Crédit immobilier

Primo accédant

Comment bien acheter votre premier logement ?

Accéder à la propriété, et acheter son premier bien immobilier, c’est une étape importante dans la vie que beaucoup de Français rêvent de réaliser. Pour cela, il est important de bien préparer son dossier de demande de crédit lorsqu'on est primo accédant. Mais parce qu’il s’agit de la première fois, beaucoup de ménages ne sont pas assez préparés. Comment éviter les erreurs les plus fréquentes et bien préparer son acquisition en étant primo-accédant ? Voici nos conseils.

Primo accedant

Définition et spécificités d’un primo accédant

Être primo accédant, cela signifie réaliser pour la première fois un achat immobilier. On emploie ce terme pour désigner les personnes ou de manière plus générale les ménages qui réalisent leur première acquisition, ou qui n’ont pas été propriétaire de leur résidence principale dans les deux dernières années.

En effet, au bout de deux années en tant que locataire (ou hébergé à titre gratuit), les ménages sont considérés de nouveau comme des primo-accédants et peuvent à ce titre bénéficier des aides immobilières dédiées.

Mieux, il est possible d’être considéré comme primo accédant même en étant déjà propriétaire. C’est le cas par exemple si vous êtes en location dans votre résidence principale, mais que vous possédez une maison secondaire ou que vous avez réalisé un investissement locatif.

Être primo-accédant et sans apport, c'est possible ?

Vous répondez à la définition et vous préparez votre achat immobilier, le problème, c’est que vous n’avez pas d’apport ?

En règle générale, les organismes bancaires exigent en effet un apport personnel pour la réalisation d’un prêt immobilier, avec un montant qui peut être compris entre 5 à 10 % voir plus du montant total sollicité. Pour une première acquisition dont le montant est de 300 000 €, cela signifie qu’il faut être capable d’avancer parfois jusqu’à 30 000 €.

Heureusement, certaines banques ne restent pas bloquées sur ces principes. Elles peuvent ainsi accorder un prêt immobilier couvrant à la fois le prix de la maison mais aussi les frais de notaire et ce sans apport. Mais les banques seront alors très pointilleuses et observeront votre profil en détail. Il est ainsi important de présenter un bon dossier.

C’est-à-dire ? Avec des revenus qui permettent de limiter la prise de risque de la banque, le tout sans incident de paiement, ni gros découvert, ni crédits multiples. Il peut d’ailleurs être opportun de procéder à un regroupement de prêt avant de solliciter un crédit immobilier afin d’assainir votre dossier.

Important Si vous répondez à toutes ces conditions, sans nécessairement avoir de salaire très élevé mais au moins une bonne capacité d’épargne et une vraie gestion prudente de vos finances, alors vous pourrez bénéficier de conditions attractives, et emprunter sans avoir à amener d’apport, même pour votre premier achat.

Pensez au prêt à taux zéro (PTZ) pour votre premier achat immobilier

Premier achat immobilier par pret a taux zero

La qualité de primo accédant apporte un avantage de poids : la possibilité de financer une partie de l’acquisition à l’aide d’un prêt à taux zéro, c’est-à-dire un prêt immobilier sans frais de dossier ni même intérêts.

Pensez à l’origine pour aider aux acquisitions de logements neufs, le prêt à taux zéro est ouvert depuis 2015 à l’achat de logements anciens qui nécessitent une réhabilitation.

Une liste de 6000 communes éligibles existe et est disponible sur le site territoires.gouv. Pour profiter du PTZ, des conditions de ressources sont demandées. Les revenus ne doivent pas excéder un certain plafond annuel, selon la composition de la famille mais aussi le lieu de résidence.

Ensuite, le logement financé en partie par le prêt à taux zéro doit devenir une résidence principale aux plus tard 12 mois après la fin des travaux ou l’achat finalisé. Impossible de profiter de ce montage financier pour réaliser un investissement locatif !

D'autres types de prêts, qui facilitent l’accès au logement pour les primo-accédants, sont disponibles. Citons notamment :

  • le prêt conventionné (accordé par une banque ou un établissement financier ayant passé une convention avec l'État),
  • le prêt à l'accession sociale (le PAS, pour aider l'accession à la propriété des ménages aux revenus modestes),
  • le prêt action logement accordé par Action Logement aux salariés des entreprises du secteur privé adhérentes au Comité interprofessionnel du logement (CIL).
Crédit immobilier
Etude gratuite et sans engagement

En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.

Obtenez des taux personnalisés en quelques minutes !
Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top